Football

29 avril 2019 20:44; Act: 29.04.2019 20:44 Print

Bielsa préfère renoncer à prononcer «Ipswich»

Dimanche, l'emblématique entraîneur de Leeds United a tenté quatre fois de prononcer le nom de son prochain adversaire. Sans succès.

Sur ce sujet
Une faute?

C'était assurément le dimanche de Marcelo Bielsa. L'entraîneur argentin de 63 ans, actuellement à la tête de Leeds United, en Championship (D2), après être passé en Europe aux manettes de l'Athletic Bilbao, de l'Olympique de Marseille et de Lille, s'est illustré lors du match opposant son équipe à celle d'Aston Villa. Une rencontre marquée par le geste de grand fair-play d'«El Loco», qui a exigé de ses joueurs qu'ils laissent l'adversaire égaliser pour réparer une injustice. Une générosité qui a coûté à Leeds sa chance d'être promu automatiquement en Premier League la saison prochaine.

Après la rencontre, Bielsa est revenu sur la performance du jour de son équipe et aussi tenté d'évoquer le prochain match de Leeds, un déplacement sur le terrain de la lanterne rouge, Ipswich Town. Mais le coach a eu toutes les peines du monde à prononcer le nom du chef-lieu du Suffolk. Quatre fois, avec l'aide de son interprète, l'Argentin a essayé de dire correctement. Il n'y est pas parvenu. Il a ensuite annoncé qu'il laissait tomber, provocant l'hilarité en salle de conférence. «El Loco», celui qui ne lâche jamais rien, aura quand même fait deux concessions le même jour.

Football

(Sport-Center)