Scandale FIFA

26 juin 2015 14:01; Act: 26.06.2015 15:25 Print

Blatter joue sur les mots: il «n'a pas démissionné»

Le Haut-Valaisan a affirmé à «Blick» qu'il remettait seulement son mandat de président de l'instance mondiale du football.

Voir le diaporama en grand »
Joseph Blatter est né le 10 mars 1936 à Viège en Valais. Il a étudié à la faculté de HEC à l'université de Lausanne (photo 1966). Le Valaisan a aussi joué au football. Il a évolué jusqu'en première ligue en Suisse. Cette photo a été prise en 2000 lors du Tournoi Sepp Blatter à Ulrichen en Valais. En 1975, Blatter est entré au service de la Fifa. De 1989 à 1998, le Suisse occupe le poste de Secrétaire Général. Le 7 décembre 1983 à Regensdorf, la Suisse connaît ses adversaires pour les qualifications au Mondial 1986 au Mexique: il s'agit de l'Union soviétique, du Danemark, de l'Irlande et la Norvège. Ce jour-là, le tirage au sort a été suivi par 150 représentants des médias et autour de 200 délégués de la Fifa. L'événement a été retransmis en direct par 25 chaînes de télé. Lors de l'ouverture d'une exposition au Musée Olympique de Lausanne, Sepp Blatter (secrétaire) joue au babyfoot avec l'ancien Président de la Fifa Joao Havelange, le 17 mai 1994. En 1998, Blatter annonce sa candidature pour le poste de Président de la Fifa. Face à lui, le Suédois Lennart Johansson, alors président de l'UEFA. Le 8 juin 1998, le Valaisan a été élu à Paris juste avant le début du Mondial en France. Il est le nouveau boss de la Fifa. Il succède à João Havelange. Sur ce cliché, il est félicité par sa fille Corinne. Beaucoup de personnalités ont félicité le Valaisan. Ici, Adolf Ogi, à l'époque conseiller fédéral, et Gilbert Facchinetti, à l'époque président de Neuchâtel Xamax. Le salaire annuel de Blatter atteint la somme de 750'000 euros en 1998. Peu après l'élection du Suisse, le premier scandale fait surface. L'auteur David Yallop sort un livre dans lequel il révèle comment Blatter a acheté 22 voix dans la course à l'élection. Le Valaisan a obtenu l'arrêt de la vente du bouquin. Ouverture des nouveaux quartiers de la Fifa à Zurich en novembre 1998. Sur cette photo, Michel Platini, Angel Maria Villar Llona, Pelé, Bobby Charlton et Franz Beckenbauer (de g. à dr.). Depuis 1999, Joseph Blatter est également membre du CIO. Sur ce cliché, il est immortalisé avec le chef du CIO Juan Antonio Samaranch. Les rencontres de prestige ont été nombreuses pour le président de la Fifa. Ici, il est aux côtés du pape Jean-Paul II en décembre 2000. L'une de ses réalisations les plus importantes en tant que président de la Fifa a favorisé la commercialisation de la Coupe du monde. Ici, en 2002, une affiche géante sur laquelle on voit Roberto Carlos, Luis Figo et Ronaldo. L'un des plus grands adversaires du président de la Fifa a toujours été le Suédois Lennart Johannson, ici au centre. Mais aussi l'ancien PDG de l'UEFA, Gerhard Aigner. Et surtout, Michel Zen Ruffinen, dont Blatter était le mentor. En 2002 il avait reproché au Valaisan d'avoir mal géré les finances et d'être mêlé à des affaires de corruption. L'action a été abandonné par un tribunal suisse. Malgré les soupçons et les critiques de la presse, le Suisse est à nouveau élu à la tête de la Fifa. Mais les critiques ne cessent de pleuvoir! On reproche par exemple au président son interprétation trop stricte des règles: il a notamment interdit les maillots trop moulants et sans manches de l'équipe du Cameroun en 2004 lors de la CAN. Nouveau dérapage en 2004 lors d'un commentaire étrange lors d'une interview. Blatter a demandé que les joueuses de foot devaient porter des maillots plus féminins. Cette mesure aurait attiré des nouveaux sponsors issus du monde de la mode et des cosmétiques. Le vice-président de la Fifa Jack Warner de Trinité-et-Tobago est un ami proche et assistant dévoué de Blatter. Warner a été arrêté le 28 mai 2015 à Trinité-et-Tobago par la police. Il est soupçonné de corruption. En privé, Sepp Blatter a toujours été comblé en compagnie de jeunes femmes. Cette photo de la Coupe du monde 2006 en Allemagne le montre en compagnie de son amie Ilona Boguska, âgée de 31 ans à l'époque. Le Valaisan en avait 70. Autre moment "gênant", l'absence de Blatter après la finale du Mondial 2006. Le Valaisan aurait refusé de donner le trophée à l'Italie de Fabio Cannavaro. Nouvelle nomination à la tête du football mondial en 2007 pour Blatter durant le 57e congres de la Fifa. Comme un symbole, il tient le globe dans ses mains. En 2008, le chef de la Fifa a été victime d'un accident de voiture dans l'Oberland bernois. Dans une manoeuvre de dépassement, le Suisse a provoqué un accident. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées. Selon des rumeurs, la police aurait retiré les plaques d'immatriculation du véhicule de Blatter avant qu'il ne soit photographié. La grande promesse de Blatter: donner la Coupe du monde pour la première fois au continent Africain en 2010. Automne 2010: nouveau gros coup de pression pour le Valaisan. Les attributions des Mondiaux 2018 et 2022, respectivement en Russie et au Qatar, font grincer des dents. La corruption est à nouveau vivement évoquée. Le 1er Juin 2011, Joseph Blatter se succède à lui-même pour la quatrième fois à la tête de la Fifa. Il était opposé au challenger Mohamed Bin Hammam. Juillet 2012: après des révélations selon lesquelles des hauts fonctionnaires avaient accepté des pots de vin de la Fifa, et que Blatter était au courant, le patron de la Fifa est sous grosse pression. Les appels à sa démission sont nombreux. 17 juillet 2012: le Comité Exécutif de la Fifa adopte un nouveau code d'éthique. La Fifa devrait mieux lutter contre la corruption. Blatter déclare lors de la réunion qu'il ne démissionnera pas. Pendant de nombreuses années, Sepp Blatter, a lutté contre le racisme dans le foot. En Mars 2013, il rend hommage à l'ancienne star du Milan Kevin-Prince Boateng. Lors d'un match amical avec le club lombard, l'international ghanéen avait quitté la pelouse après des insultes racistes. Toute son équipes, par solidarité, l'avait suivi. Le match avait été arrêté. 2014: la Coupe du monde a lieu au Brésil. Avant et pendant la compétition, des troubles sociaux secouent le pays le plus peuplé d'Amérique du Sud. Blatter reçoit la présidente Dilma Rousseff en Janvier 2014 à Zurich. Blatter est un ami du président russe Vladimir Poutine. Sur ce cliché, on le voit lors des Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi. A gauche, le président du CIO, Thomas Bach. En avril 2013 Blatter a lancé la construction symbolique du nouveau Musée de la Fifa. Le projet de Zurich-Enge est estimé à 75 millions de francs. Le musée doit attirer les fans de football du monde entier à Zurich dès 2016. Michael Garcia (à gauche) et Hans-Joachim Eckert, du Comité d'éthique de la Fifa. L'enquêteur en chef Garcia intensifié à l'automne 2014 ses enquêtes à propos des attributions des Mondiaux 2018 et 2022. Les accusations de corruption, de pots-de-vin et d'achats de votes du Comité exécutif persistent. La Fifa est Charlie. Joseph Blatter soigne ses relations avec ses amis lors de l'attribution du dernier Ballon d'or gagné par Cristiano Ronaldo. 29 mai 2015: Blatter ici avec son opposant, le Prince Ali Bin-Hussein de Jordanie quelques jours avant la réélection du président de la Fifa. 29.05 Joseph Blatter, 79 ans, président de la FIFA depuis 1998, a été réélu pour un 5e mandat de quatre ans après le retrait avant le second tour de son unique adversaire, le Prince Ali, devant les délégués à Zurich. 02.06.2015 Quatre jours après avoir été élu pour la cinquième fois à la tête de la Fifa, Sepp Blatter a annoncé sa démission de la présidence à la suite des nombreux scandales financiers et de corruption.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, qui a annoncé sa démission début juin tout en restant en poste jusqu'à l'élection d'un nouveau président, a de nouveau jeté le trouble en déclarant dans la presse qu'il n'avait «pas démissionné».

Jouant sur les mots, le président de l'instance mondiale du football, balayée par un vaste scandale de corruption, s'est exprimé dans «Blick», à l'occasion d'une visite jeudi sur le site de construction du futur musée de la FIFA à Zurich.

«Je n'ai pas démissionné, je remets plutôt mon mandat à disposition lors d'un congrès extraordinaire», a-t-il déclaré.

Quatre jours après sa réélection à la présidence de la FIFA, Sepp Blatter avait annoncé qu'il renonçait à la présidence. «Je remettrai mon mandat à disposition lors d'un congrès électif extraordinaire. Cette décision prendra effet le plus tôt possible, à savoir à la date à laquelle un nouveau président pourra être choisi par le Congrès de la FIFA pour me succéder», avait-il déclaré mot pour mot.

«Je continuerai d'exercer mes fonctions en tant que président de la FIFA jusqu'à l'organisation de ces prochaines élections», avait-il ajouté.

Dates du congrès choisies en juillet

Un comité exécutif extraordinaire est convoqué le 20 juillet à Zurich pour déterminer les dates de ce congrès électif extraordinaire, qui doit se tenir entre décembre et février prochain.

Il y a dix jours, Klaus Stoehlker, conseiller de Sepp Blatter durant la dernière campagne électorale à la FIFA, avait indiqué que Sepp Blatter pourrait revenir sur sa décision de quitter son poste si aucun «candidat convaincant» n'émergeait.

Mais la FIFA avait aussitôt dénié toute légitimité à l'ex-conseiller de Sepp Blatter et avait renvoyé vers son discours de démission, où il rappelait que d'ici au congrès extraordinaire, il se consacrerait, «libre de toute contrainte», aux réformes nécessaires.

Le «changement de président» de la FIFA est «indispensable», avait déclaré peu avant le président du comité d'audit de la FIFA, Domenico Scala.

«Pour moi, les réformes sont un sujet central, avait indiqué Domenico Scala. C'est pourquoi je pense qu'il est absolument indispensable de poursuivre le processus de changement de président tel qu'il a été annoncé.»

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mick le 26.06.2015 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    FIFA

    Pathétique

  • Jim le 26.06.2015 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Théâtre

    La pièce de théâtre reprend, c'est super ces épisodes à rebondissement. Plus y en a moins ce milieu est crédible.

  • Ana le 26.06.2015 16:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Palhaço

    Fifa = Cirque !

Les derniers commentaires

  • Marguerite le 27.06.2015 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Minable

    franchement il fait pitié, il doit se faire soigner le fric la rongé et détruit

  • Damien le 27.06.2015 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et encore et encore

    SVP la rédaction du 20 minutes, arrêter de faire des gros titres a cet odieux personnage, il n en vaux plus la peine, laisser le dans son délire et attarder vous ses futurs successeurs et faite en sort d amiliorer la réputation du foot car à ce jour elle degoute des milieux de personnes avec ce fric pourri.

  • bob le 27.06.2015 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mal saint

    C'est un peut comme une verue tu crois qu'elle est partie et deux mois après tu re rends compte qu'elle est de retour !!!!

  • Dom du. le 27.06.2015 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pensez aussi au jeune sans le sou

    Ok il n est pas blanc.....mais que pensez vous du bien qu il a amené en Afrique et en Amérique du Sud, où des millions des jeunes ont pu jouer au football. ... pensez - vous qu avec une gouvernance par des pays comme les États Unis ou l Angleterre cela aurait été meilleurs !? sûrement pas

  • Alain Jungo le 27.06.2015 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je prend la place

    bonjour je suis pret a remplacer M.Blatter pas besoin d etres conu pour prendre cette place avec moi ca va changer tout merci de voter pour moi