Football féminin

30 juillet 2014 21:36; Act: 30.07.2014 20:40 Print

C'est du Valais que part la route vers le Mondial

par Grégory Beaud - Lara Dickenmann, leader de la sélection suisse, peaufinera sa préparation avec Lyon sur les hauteurs de Sierre, avec la Coupe du monde dans un coin de la tête.

storybild

Les Suissesses, avec Lara Dickenmann (au centre), ont été impressionnantes en qualifications. (Photo: Keystone/Alexandra wey)

Une faute?

La Lucernoise de 28 ans a tout gagné en club. Après 6 titres nationaux, 3 Coupes et 2 Champions League avec Lyon, elle a aidé la Suisse à se qualifier pour le Mondial, en juin 2015 au Canada. «Je me demandais si j'y arriverais un jour, a-t-elle confié. C'était mon dernier grand objectif, un rêve qui va se réaliser.»

Avant de prendre l'avion pour traverser l'Atlantique, Lara Dickenmann doit se concentrer sur une longue saison en club avec, comme point de départ, la Valais Women's Cup, sur les hauteurs de Sierre. «Ce n'est pas vraiment chez moi puisque je suis Alémanique, mais je jouerai pour la première fois en Suisse depuis mon départ à Lyon, se réjouit-elle. Ce sera forcément spécial.»

Peu après ce tournoi amical, auquel Paris, Anderlecht et Barcelone sont également invités, l'internationale suisse prendra le chemin des Etats-Unis. Au menu, un match amical, le 20 août, contre la sélection nationale, le pendant du Brésil chez les hommes. «Nous n'avons jamais joué face à cet adversaire, poursuit-elle. C'est un honneur de recevoir une invitation de leur part. Ce sera tôt dans la saison, mais une occasion de voir où nous en sommes.»

Depuis son arrivée à Lyon, en 2009, Dickenmann n'a jamais manqué le titre. Un handicap pour la motivation? «Pas du tout, coupe-t-elle. La saison dernière, nous avons raté la Champions League (ndlr: élimination en 8es de finale). Nous devrons effacer cet échec. L'arrivée d'un nouveau coach redistribuera les cartes.»

De quoi «patienter» de manière active avant la virée canadienne. «Il reste 10 mois à attendre, explique la Suissesse. Si je ne pense qu'à cela, ce sera interminable. Autant prendre un objectif après l'autre.»

Twitter -> @GregBeaud