Football

12 juin 2019 12:05; Act: 12.06.2019 14:16 Print

«Charlie Hebdo» frappe en pleine lucarne

par Mathieu Aeschmann - L'hebdomadaire satirique fête la Coupe du monde féminine avec une version très foot de «l'origine du monde». Les polémistes en perdent la tête.

storybild
Une faute?

Stades pleins, audiences records, la Coupe du monde féminine cartonne depuis cinq jours. Un succès auquel «Charlie Hebdo» ne pouvait pas rester insensible. Alors l'hebdomadaire satirique a frappé fort, très fort, ce mercredi en une, avec le dessin d'un sexe féminin au milieu duquel trône un ballon. Son titre: «coupe du monde féminine: on va en bouffer pendant un mois».

Quelques heures ont évidemment suffi pour que ce dessin signé Biche déclenche une polémique sur les réseaux sociaux et même à la télévision. Sur CNews, le très conservateur Pascal Praud a ainsi décidé de censurer ce vagin que la morale ne saurait voir. Pour certains internautes, le corps de la femme est ici «insulté», tout autant que «l'instant sacré» de l'accouchement tourné en dérision par le ballon qui s'extrait (ou entre) dans le vagin. Le tennisman français Lucas Pouille s'est, lui aussi, insurgé: «Est-ce possible d'être aussi stupide? Vous êtes une honte!»; avant d'effacer son tweet.

Tout est sans doute un peu plus gris, un peu plus complexe; comme souvent avec «Charlie Hebdo». Cette une n'est-elle vraiment qu'une insulte à la femme ou un tacle aux féministes? Indice rassurant, une partie de l'opinion semble penser exactement le contraire. Et pour avancer ses arguments, elle convoque d'abord le chef-d'oeuvre de Gustave Courbet: «L'origine du monde». Peut-on y voir «L'origine du foot», s'interroge un internaute qui place les deux «oeuvres» côte à côte. Après tout, une Coupe du monde de football ne devient-elle pas le nombril du monde durant un mois?

Quant à ce ballon jugé insultant par certains, ne peut-on pas y voir un clitoris; symbole d'une libération du plaisir féminin par le football? Une telle lecture aurait alors quelque chose de profondément féministe. Comme l'allusion au cunnilingus – «On va en bouffer pendant un mois –, une pratique sexuelle historiquement associée à l'émancipation sexuelle de la femme.

Comme souvent, «Charlie Hebdo» déclenche ce mercredi la polémique. Mais comme souvent, on peine à en identifier le sens; ce qui est généralement le signe d'un dessin réussi. À l'heure où le «New York Times» supprime ses caricatures politiques, «L'origine du foot» de Biche est donc une bénédiction.

Football

(nxp)