Ligue des champions

06 décembre 2011 22:48; Act: 06.12.2011 22:55 Print

Chelsea fidèle au rendez-vous

Chelsea sera fidèle au rendez-vous des 8es de finale de la Ligue des champions. Les Londoniens ont remporté le succès nécessaire dans le match décisif face à Valence (3-0).

Une faute?

Les Anglais ont très vite jeté les bases de leur victoire: ils ouvraient en effet le score dès la 3e par Drogba, bien servi par Mata, l'ancien de Valence. Il s'agissait du plus le plus précoce de l'histoire des Blues en Ligue des champions.

Les Espagnols manquaient de peu l'égalisation juste après, quand un tir croisé d'Alba s'écrasait sur le poteau. Puis, à la 10e, Cech sortait avec brio un missile d'Albelda qui prenait la direction de la lucarne.

Alors que Valence faisait l'essentiel du jeu, Chelsea réalisait le break sur un contre à la 22e. Drogba lançait Ramires dans l'axe, et le Brésilien abusait Ruiz pour aller inscrire le 2-0. Malgré les efforts espagnols, les Londoniens tenaient bon sans trop de peine. Et Drogba, encore lancé par Mata, mettait fin à tout suspense (76e). Avec deux buts et un assist, Drogba a pleinement justifié le choix de son manager, qui l'avait une fois encore préféré à Torres. A plus de 33 ans, l'attaquant ivoirien reste très percutant et efficace.

Cette qualification évite sans doute de gros problèmes au manager Andre Villas-Boas. Roman Abramovitch, le richissime propriétaire de Chelsea, n'aurait sans doute pas admis un échec à ce stade d'une compétition qu'il rêve d'enfin parvenir à gagner.

En grande réussite depuis quelques semaines, Eren Derdiyok a encore marqué: l'international suisse a inscrit le 1-1 pour Bayer Leverkusen à Genk à une dizaine de minutes de la fin. Le club allemand finit 2e du groupe derrière Chelsea. Un succès en Belgique lui aurait garanti la 1re place.

L'OM revient de loin

Dans le groupe F, derrière Arsenal (déjà qualifié), le second ticket est revenu à Marseille, au terme d'un scénario incroyable. Menés 2-0 juste avant la pause, l'OM voyait alors Olympiakos lui passer devant, les Grecs dominant 3-1 un Arsenal privé de plusieurs titulaires, mais avec Djourou. Le défenseur suisse, à l'instar de ses coéquipiers, connaissait une soirée plutôt difficile.

Rémy réduisait l'écart dans les arrêts de jeu de la première période, avant qu'André Ayew et Valbuena ne renversent totalement la vapeur dans les dix dernières minutes! Marseille arrache donc in extremis le second billet de ce groupe.

Barça facile

Déjà assuré de la première place du groupe, Barcelone a fait tourner son effectif à quelques jours du choc contre le Real Madrid en Liga. Cela n'a pas empêché les jeunes Catalans de s'imposer 4-0 contre le BATE Borisov. Messi, Xavi, Fabregas, Villa et Iniesta, entre autres, ne figuraient même pas sur la feuille de match.

(ats)