Football

12 septembre 2018 15:13; Act: 12.09.2018 17:39 Print

Cheryshev a-t-il pris des hormones de croissance?

L'agence antidopage espagnole a ouvert une enquête sur l'attaquant russe de Valence, après des propos tenus par son père.

storybild

Denis Cheryshev est dans le collimateur de l'agence antidopage espagnole. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'agence antidopage espagnole (AEPSAD) a ouvert cette semaine une enquête sur l'attaquant russe de Valence Denis Cheryshev, une des révélations du Mondial 2018. «Une enquête a été ouverte pour connaître tous les faits relatifs à cette affaire», a déclaré un porte-parole de l'agence.

«L'enquête se fait en collaboration avec l'agence antidopage russe et en contact permanent avec l'Agence mondiale antidopage (AMA) qui est au courant de l'affaire et sera informée des conclusions, a-t-il dit. À aucun moment nous ne parlons d'un dopage présumé, parce que nous ne sommes pas en présence d'une analyse défavorable.»

Selon le journal russe Sport-Express, l'affaire a débuté après une interview du père de Denis Cheryshev, l'ancien attaquant international Dmitri Cheryshev, qui avait assuré en juin 2017 au journal Sport Week-End que son fils avait reçu des injections d'hormones de croissance quand il jouait à Villarreal (Espagne).

«Suite aux déclarations ayant émergé sur cette affaire, l'agence espagnole veut connaître toutes les données pour pouvoir avoir accès à toute l'information», a déclaré le porte-parole de l'AEPSAD.

Cheryshev père a par la suite affirmé que ses propos avaient été déformés par les journalistes. Denis Cheryshev, qui appartient toujours à Villarreal mais a été prêté cette saison à Valence, affirme n'avoir rien à se reprocher.

La prise d'hormones de croissance sans autorisation médicale peut entraîner une suspension de quatre ans.

Football

(nxp/afp)