Football - Super League

20 janvier 2019 07:08; Act: 20.01.2019 07:08 Print

Combien ça coûte, un camp au soleil?

Presque toutes les formations de Super League se sont envolées vers le Sud pour préparer la fin de la saison. Ça pèse forcément sur le budget.

Voir le diaporama en grand »
: du 14 au 19 janvier à Grindelwald 11 janvier: Thoune - Rapperswil-Jona 2-0 19 janvier: Brühl SG - Thoune 26 janvier: Thoune - Kriens du 9 au 18 janvier à Belek (Tur) 23 janvier: YB - Schaffhouse 26 janvier: YB - Wil 26 janvier: YB - Lausanne du 14 au 23 janvier à Marbella (Esp) 11 janvier: Bâle - Aarau 2-0 22 janvier: Bâle - FK Krasnodar 26 janvier: Bâle - FC Union Berlin Du 12 au 23 janvier à Lara (Tur) 9 janvier: Aarau - Zürich 3-4</li> 15 janvier: Zurich - Dynamo Dresde 1-2 18 janvier: Zurich - CFR Cluj 19 janvier: Zurich - FK Sabail 27 janvier: Zurich - Flora Tallin Du 11 au 18 janvier à Marbella (Esp) 17 janvier: Lucerne - Steaua Bucarest 0-0 26 janvier: Lucerne - Chiasso Du 12 au 20 janvier à La Manga (Esp) 11 janvier: Schaffhouse - St-Gall 1-1 14 janvier: St-Gall - Hambourg SV 3-0 19 janvier: St-Gall - Arminia Bielefeld 26 janvier: St-Gall - SCR Altach Du 9 au 23 janvier à Belek (Tur) 15 janvier: Sion - Erzgebirge Aue 1-2 16 janvier: Sion - Dinamo Bucarest 3-0 19 janvier: Sion - Ferencvaros 20 janvier: Sion - Aarau 22 janvier: Sion - Bohemians Prague du 11 au 19 janvier à Roldan (Esp) 15 janvier: Lugano - Yanbian (Chi) ? 18 janvier: Lugano - Hambourg SV du 16 au 25 janvier à Belek (Tur) 13 janvier: GC - SC Brühl 4-1 19 janvier: GC - Hajduk Split 20 janvier: GC - Dynamo Dresde 22 janvier: GC - Vendsyssel FF (Dan) 24 janvier: GC - Chemnitzer FC 24 janvier: GC - KF Shkëndija (Mac) du 14 au 19 janvier à San Pedro de Pinatar (Esp) 11 janvier: Xamax - Lausanne 0-3 15 janvier: Xamax - Real Murcie 3-2 17 janvier: Xamax - Heidenheim 0-1 23 janvier: Xamax - Yverdon 25 janvier: Xamax - Nyon

Sur ce sujet
Une faute?

«Ça a fait ses preuves!», observe Marc Schneider, l’entraîneur du FC Thoune. Son club est le seul à être resté en Suisse en ce mois de janvier et profite de la pelouse synthétique de la Stockhorn Arena pour se préparer dans des conditions décentes. Mais c’est surtout pour des raisons financières que le club bernois ne part plus s’entraîner en Espagne ou en Turquie.

«Mais nous avons toujours fait de bonnes secondes parties de saisons, depuis 2017, l’année où nous avons décidé de ne plus partir à l’étranger», assure Andres Gerber, le directeur-sportif de la formation de l’Oberland bernois. Mais combien peut bien économiser le FC Thoune en se contentant de quelques jours de «team building» à Grindelwald? Nos collègues de «20 Minuten» ont mené l’enquête.

Plus de 100'000 francs

Nos amis alémaniques se sont adressés à «Destination Travel», à Berne, un des spécialistes des camps d’entraînement pour formations professionnelles. Il en organise plus de 150 par an. «On a comme clients le FC Bâle, Lucerne, GC et Wil, notamment, se félicite Richard Wey, qui travaille dans cette entreprise spécialisée. Les clubs bâlois et lucernois sont d’ailleurs actuellement en Espagne grâce à nous.»

Pour organiser une telle expédition, comptez un budget allant de 100'000 à 120'000 francs. Cette somme comprend le vol, le transfert des bagages, l’hôtel, la nourriture, les déplacements sur place et la location des terrains d’entraînement. Les délégations comprennent en général plus d’une cinquantaine de personnes. Certaines formations arrivent à s’alléger quelque peu le budget, en envoyant l’équipement par la route, comme le FCB, par exemple (20 caisses en aluminium de moins permet d’économiser presque 10'000 francs).

Avec la réserve

Le FC Sion, lui, passera encore plus à la caisse, puisqu’il est le seul club de l’élite à avoir emmené ses M21. Le prix peut en revanche augmenter si, comme le club bâlois, vous voulez avoir un terrain rien qu’à vous. Autrement, vous pouvez réserver des «slots», comme au tennis. Les équipes suisses sont réputées pour s’entraîner en matinée, alors que les Russes, par exemple, préfèrent viser 14 heures.

Comme quand vous partez en vacances, plus vous prévoyez tôt votre destination, plus vous pouvez obtenir des tarifs préférentiels. Vous avez aussi davantage de choix et, comme GC, vous pouvez chiper un bon hôtel à vos concurrents (Yakin avait un hôtel préféré en Turquie…). «Les destinations les plus prisées partent tôt, indique Richard Wey, qui passe à l’action dès le printemps précédent. Bâle, par exemple, s’organise au mois de juillet déjà.» Les Rhénans sont même les seuls à voyager avec leur propre chef. Il n’y a pas de petit profit…

(Sport-Center)