Football

02 avril 2019 19:37; Act: 02.04.2019 22:51 Print

«Il est allé jusqu'en finale, le bourricot»

par Nicolas Jacquier - Christian Constantin ne pensait pas qu'Adryan était si bon au poker. L'équipe touchera une partie des gains du joueur, ainsi puni pour avoir joué aux cartes à Divonne, au lieu d'être au stade.

storybild

Christian Constantin en a vu d'autres. «Des joueurs de cartes, il y en a toujours eu dans le foot Adryan est un type adorable. Je savais déjà qu'il était un bon joueur de foot, je sais aujourd'hui que c'est aussi un bon joueur de poker.» (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Annoncé blessé, Adryan (24 ans) n'a pas participé samedi dernier au succès du FC Sion, victorieux 1-0 du FC Lucerne. Alors que son équipe engrangeait trois précieux points, le Brésilien participait au même moment à un tournoi de poker au casino de Divonne qu'il devait remporter devant 380 autres participants. Une victoire qui lui a permis d'empocher exactement 17'056 euros (environ 20'000 francs). Ce que le joueur a lui-même annoncé sur les réseaux sociaux en posant fièrement devant une table de jeu.

Pour le FC Sion, il va sans dire que les escapades nocturnes et prolongées de son attaquant, qui ne sont pas passées inaperçues, n'allaient pas rester impunies. Une première sanction est tombée ce mardi. Ayant fait amende honorable devant ses dirigeants (ainsi que devant Murat Yakin), Adryan devra reverser la moitié de ses gains à la caisse de l'équipe. Un autre pourcentage sera redistribué à une oeuvre sociale. «L'amende pourrait encore être augmentée si Adryan effectuait de nouveaux écarts d'ici à la fin de la saison», explique Christian Constantin.

On en sait aussi plus sur les circonstances qui l'ont vu rater le match de son club. Ce tournoi, disputé aux portes de Genève, était réparti sur trois soirées (jeudi, vendredi et samedi). «Il pensait être rapidement éliminé et pouvoir être au stade samedi soir, détaille son président. Mais au lieu de se faire sortir comme il l'imaginait, il est allé jusqu'en finale, le bourricot. Des joueurs de cartes, il y en a toujours eu dans le foot. Adryan est un type adorable. Je savais déjà qu'il était un bon joueur de foot, je sais aujourd'hui que c'est aussi un bon joueur de poker.»

Une virée au casino de Montreux en 2010

A une autre époque, le FC Sion avait déjà été confronté à un souci du genre en 2010, lorsque plusieurs de ses joueurs avaient été aperçus au casino de Montreux au petit matin, la veille d'un match contre le FC Bâle. Dans la foulée, le Brésilien Dos Santos et le Macédonien Mitreski avaient été licenciés pour justes motifs, au motif que leur attitude contrevenait aux clauses contenues dans leur contrat.

Rien de tel dans le cas d'Adryan, victime à la fois de ses écarts de jeunesse et de sa dévorante passion du jeu. Le No 11 de Tourbillon n'a d'ailleurs pas été exclu de la première équipe. Et, s'il est rétabli, il fera partie du contingent qui se déplacera mercredi dans l'Oberland pour y affronter le lendemain le FC Thoune. «Sans s'en rendre compte, il aura lui aussi contribué à faire gagner l'équipe», conclut Constantin, prêt à passer l'éponge.

Alors qu'il demeure l'un des atouts majeurs du FC Sion quand il est en pleine possession de ses moyens, Adryan sortira-t-il bientôt une quinte flush royale? Ou préférera-t-il rafler la mise en bluffant? Suspense.

Football