Football

02 avril 2019 23:02; Act: 02.04.2019 23:20 Print

Des cris racistes entachent la victoire de la Juve

La Juventus Turin a fait un pas de plus vers un nouveau titre de championne d'Italie en allant battre Cagliari 2-0 mardi pour la 30e journée lors d'un match marqué par de nouveaux cris racistes.

storybild

Blaise Matuidi a été victime de cris racistes. (Photo: AFP)

Une faute?

Les absences conjuguées de Ronaldo, Dybala et Mandzukic n'ont pas vraiment pesé et les Turinois ont facilement géré leur déplacement en Sardaigne, en dépit d'une fin de match tendue après des cris de singe ayant semble-t-il visé Blaise Matuidi et Moise Kean.

Le match a été arrêté quelques instants et Matuidi, victime de cris racistes dans le même stade la saison dernière, a semblé particulièrement énervé.

Le jeune attaquant (19 ans), en pleine réussite actuellement, venait de marquer le but du 2-0 sur un service de Emre Can (85e). Il s'agit du 4e but en six matches de Serie A cette saison pour le néo-international.

En première période, c'est Bonucci qui avait ouvert la marque de la tête sur corner (1-0, 22e).

Avec cette victoire, la Juventus reprend 18 points d'avance sur Naples, qui jouera mercredi à Empoli.

Avant le succès turinois, l'AC Milan, qui restait sur deux défaites consécutives, avait donc concédé un match nul à domicile face à l'Udinese (1-1).

Occasion pour la Lazio

Avec un seul point pris en trois matchs, le Milan de Gennaro Gattuso n'avance vraiment pas à un rythme de candidat à la Ligue des Champions.

Sa chance a été que jusqu'ici, les autres prétendants ne vont pas très vite non plus. Mais la quatrième position des Milanais, et le billet pour la Ligue des Champions qui va avec, ne tient désormais plus qu'à un fil.

La Lazio Rome (5e) est en effet à quatre longueurs seulement, avec deux matches encore à jouer, mercredi sur le terrain de la Spal (16e), puis le 17 avril contre l'Udinese (15e) pour un match en retard.

L'Atalanta Bergame (6e) et l'AS Rome (7e), qui affronteront respectivement Bologne jeudi et la Fiorentina mercredi, peuvent de leur côté revenir à un et deux points en cas de succès.

Manifestement fatigués, les Milanais avaient pourtant trouvé l'ouverture en fin de première période grâce à leur attaquant polonais Piatek, buteur en deux temps sur un bon service de Cutrone (45e).

Mais en milieu de deuxième période, les joueurs de Gattuso ont été piégés sur un joli contre de l'Udinese, conclu par Lasagna (65e).

Football

(nxp/afp)