Foot - Champions League

18 septembre 2019 16:09; Act: 18.09.2019 23:47 Print

Le PSG surclasse le Real, l'Atlético revient de loin

Les Parisiens, malgré l'absence de leur trio offensif, ont passé trois buts aux hommes de Zidane. Menés 0-2 par la Juve, les Colchoneros ont eux arraché le nul à la 90e.

Sur ce sujet
Une faute?

Un Real étonnamment apathique défensivement a pris une première leçon dès la 14e, à la suite d’une belle action à une touche de balle des Parisiens. Angel Di Maria, un ancien de la «Maison Blanche», a terminé le travail d’un puissant «pointu» de près.

Si la défense n’y était pas, l’attaque madrilène avait aussi besoin de rodage. Eden Hazard (16e), puis James Rodriguez (19e) ont manqué le cadre, alors qu’il y avait clairement mieux à faire. Gareth Bale, lui, a vu son coup-franc passer à quelques centimètres de la lucarne (32e).

A force de ne pas réussir grand-chose - aucun tir cadré du match! -, la troupe de Zinédine Zidane s’est logiquement fait punir. Di Maria, encore lui, a trompé une nouvelle fois Thibaut Courtois. Cette fois, l’Argentin si souvent bon les grands soirs, a frappé de 20 mètres (33e).

Et comme rien ne semblait aller mercredi soir, les Espagnols ont vu la VAR leur refuser un but splendide de Bale, pour s’être aidé de la main juste avant de frapper…

Gueye omniprésent

Après la pause, les Madrilènes n’ont pas donné l’impression de vouloir se rebeller. C’est même Di Maria qui a failli inscrire le No 3 peu après l’heure de jeu. Son coéquipier Pablo Sarabia est lui aussi passé à un doigt de Courtois de marquer dans la foulée. Idrissa Gueye, arrivé cet été en provenance d’Everton a fait le reste. Le milieu de terrain défensif sénégalais était tout simplement partout. Thomas Meunier a scellé le score en toute fin de partie.

L’autre club de Madrid a longtemps cru passer à la trappe également, avant de faire parler son caractère. L’Atlético a tenu en échec la Juventus (2-2), dans le duel des deux stars portugaises Joao Felix – Cristiano Ronaldo. Ce dernier n’est toutefois pas impliqué sur l’ouverture du score magnifique de Juan Cuadrado. Le Colombien a obtenu le cuir à la suite d’un magnifique effort de Gonzalo Higuain, avant une ouverture lumineuse de l’Argentin. Cuadrado a alors terminé le travail d’une fabuleuse frappe dans la lucarne opposée (48e).

A la 65e, Blaise Matuidi, de la tête et de près, a enfoncé le clou, tout juste avant la réduction du score de Stefan Savic (70e). Un but importantissime, puisqu’il a permis aux siens d’y croire jusqu’au bout et d’égaliser par Hector Herrera dans les arrêts de jeu. Le Lokomotiv Moscou, vainqueur logique chez le Bayer Leverkusen (1-2), est le leader inattendu de ce groupe.

Cadors sereins

Le Bayern Munich a battu l’Etoile Rouge Belgrade 3-0 (gr. B), grâce à un but de Kingsley Coman à la 34e, un autre de Robert Lewandowski à la 80e et un ultime de Thomas Müller (91e). Les Bavarois ont fait la bonne affaire de cette 1re journée, vu que, quelques heures plus tôt, Tottenham était allé se faire remonter deux buts sur le terrain de l’Olympiakos (2-2).

Dans la poule C, Manchester City a comme d’habitude martyrisé le Shakhtar Donetsk (0-3), avec des réussites de Ryad Mahrez (25e), Ilkay Gündogan (38e) et Gabriel Jesus (76e). La surprise est venue de Zagreb, où le Dinamo a donné une sacrée leçon à l’Atalanta Bergame (4-0), qui faisait ses grands débuts dans la compétition. Mislav Orsic a signé un magnifique triplé (31e, 42e et 68e).

Football

(rca)