Football

16 avril 2019 17:37; Act: 16.04.2019 17:37 Print

Il a passé le «meilleur mois» de sa vie en prison

Le supporter de Birmingham qui avait agressé le joueur d'Aston Villa Jack Grealish sur le terrain en mars a purgé sa peine. Il ne regrette rien.

Sur ce sujet
Une faute?

Fan de Birmingham, en Championship (D2 anglaise), Paul Mitchell avait fait un buzz mondial le 10 mars dernier pour un geste abject. Lors du derby de sa ville face au club d'Aston Villa, l'homme de 27 ans avait pénétré sur le terrain pour frapper violemment à la tête la star de Villa, Jack Grealish.

Le joueur anglais n'avait heureusement pas été sévèrement blessé. Après avoir empêché ses coéquipiers de s'en prendre à Mitchell, il avait marqué le but de la victoire pour ses couleurs quelques instants plus tard.

Quant à l'agresseur, il avait été condamné à 14 semaines de prison pour son attaque. Mais il n'aura finalement passé qu'un mois en cellule, sur les trois prévus initialement. Libéré lundi, Paul Mitchell n'a pas tardé à être contacté par le média local «Birmingham Live». Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a pas cherché à rester discret.

Pas le bienvenu dans son pub

«Je suis sorti de prison. On m'a relâché lundi. Bien sûr, je suis content d'être dehors. Mais c'était le meilleur mois de ma vie. C'était dur d'être séparé de ma famille, mais tout allait bien», a-t-il réagi. Questionné pour savoir s'il regrettait son agression, Mitchell n'a pas hésité: «Je ne suis pas prêt à discuter de ça. Je ne m'excuse pour rien du tout.»

Au pub proche du domicile de l'assaillant et dans lequel celui-ci avait ses habitudes, un employé a indiqué qu'il lui serait certainement difficile d'y revenir. «Nous ne l'avons pas vu ici depuis son geste, mais il ne serait probablement pas le bienvenu. Nous avons beaucoup de fans de football, ici.»


Football

(Sport-Center)