Football - Champions League

18 février 2020 20:06; Act: 18.02.2020 23:48 Print

Erling Haaland met Paris à ses pieds

par Florian Vaney - Grâce à un doublé de Haaland, le Dortmund de Lucien Favre s'est défait du PSG à domicile (2-1) alors que Liverpool n'a pas trouvé la solution face à l'Atlético (1-0).

Sur ce sujet
Une faute?

Cet homme-là n’est décidément pas commun. Longtemps, la triplette offensive dorée du PSG Di Maria-Mbappé-Neymar a souffert la comparaison avec le seul Erling Haaland lors de ce huitième de finale aller de la Ligue des Champions.

Parce qu’alors que les Parisiens traînaient leur spleen sur la pelouse de Signal Iduna Park, le jeune Norvégien multipliait les courses et les appels pour tenter de faire la différence dans un duel qui a mis du temps à démarrer. Mais longtemps aussi, le prodige du Borussia Dortmund, jouant des coudes face à la défense à cinq concoctée par Thomas Tuchel, n’a pas trouvé la solution.

Enfin, longtemps… Il a fallu 69 minutes à Haaland pour donner l’avantage à ses couleurs. Pas grand-chose pour le commun des attaquants. Presque une éternité pour lui, qui disputait son septième match depuis son arrivée à Dortmund et qui inscrivait pour l’occasion sa dixième réussite dans ce même laps de temps. En l’occurrence, une «simple» reprise sur un tir contré de Raphael Guerreiro.

L’égalisation du Paris Saint-Germain dans l’enchaînement (75e), par un Neymar inexistant jusqu’alors? Presque un détail lorsqu’on possède Erling Haaland, le joueur du moment, dans ses rangs. Pas inquiété le moins du monde par le retour au score du leader de Ligue 1, l’ancien buteur de Salzbourg s’est alors emparé du ballon à quelque vingt-cinq mètres de la cage française. Un contrôle, deux enjambées et une immense frappe plus tard, le ballon se trouvait dans la lucarne de Keylor Navas.

Le PSG était vaincu, coupable de ne pas en avoir fait assez. S’il veut goûter aux quarts de finale de la compétition, il devra en faire nettement plus au Parc des Princes dans trois semaines. Et, surtout, trouver comment museler l’intenable Haaland.

Dans l’autre rencontre de la soirée mardi, le tenant du titre Liverpool a été défait par l’Atlético Madrid 1-0 au stade Wanda-Metropolitano, là même où la formation de Jürgen Klopp avait conquis son titre européen le 1er juin dernier contre Tottenham. Les Reds se sont inclinés sur un but d'entrée de jeu de Saul Niguez, qui a propulsé dans les filets un ballon traînant dans la surface (4e).

Football