Football

14 juin 2019 16:14; Act: 14.06.2019 20:22 Print

FC Bâle: désavoué, Streller claque la porte

Ayant perdu la lutte de pouvoir qui l'opposait à Marcel Koller, le directeur sportif du club rhénan en a tiré les conséquences: il démissionne d'une fonction qu'il occupait depuis deux ans.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Alors que l'on pensait que Marcel Koller serait démis de ses fonctions au Parc Saint-Jacques, c'est Marco Streller (37 ans) qui prend la porte! L'ancien international helvétique n'est plus le directeur sportif du FC Bâle avec effet immédiat.

Après avoir milité en faveur d'un changement d'entraîneur avant la reprise, reprochant à Koller une prudence excessive et l'absence de spectacle, Streller a tiré les conséquences du désormais très probable maintien du coach zurichois sur le banc rhénan.

Le putsch qu'il a tenté ayant échoué, le directeur sportif s'est retrouvé dans une situation intenable. Devant l'impossible cohabitation avec Koller, cet entraîneur dont il ne voulait plus mais qu'il n'a pas réussi à faire tomber, Streller a choisi de remettre son mandat.

Dans un SMS que Blick a obtenu, l'ancien attaquant détaille son choix. «Il s'est passé des choses que je ne peux pas accepter», écrit-il notamment. Dans un communiqué officiel, Bâle prend acte de la décision de son ancien buteur, lequel précise avoir agi «dans l'intérêt du club, de l'équipe et de l'entraîneur.»

Le plan que Streller avait imaginé prévoyait l'arrivée de Patrick Rahmen, l'actuel coach du FC Aarau. Mais le deal n'a pas fonctionné. Désavoué et lâché peut-être aussi par Bernhard Burgener, son président, Streller abandonne un rôle de directeur sportif qui l'avait vu multiplier les mauvais choix depuis sa nomination en 2017. Le dernier en date - miser sur Rahmen - lui coûte aujourd'hui sa place. S'il quitte ses fonctions sportives, Streller conserve son mandat au sein du conseil d'administration du FC Bâle.

Football

(njr)