Axpo Super League

15 février 2011 09:31; Act: 15.02.2011 09:36 Print

Grasshopper ne se sent plus retenu à Zurich

La menace des dirigeants de Grasshopper de délocaliser le club hors de Zurich la saison prochaine se précise.

storybild

Grasshopper ne jouera plus à Zurich. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Face au refus de la Ville de Zurich de réduire les coûts de location du Letzigrund, GC prévoit de s'exiler à Aarau (stade du Brügglifeld) ou Emmenbrücke (Gersag). Des négociations sont en cours.

Le club le plus titré du pays, fondé en 1886 et dont la rivalité avec le FC Zurich déchaîne souvent les passions sur les bords de la Limmat déménagera-t-il en province? La question est plus que jamais d'actualité après le refus de l'exécutif municipal, rendu public en fin de semaine dernière, d'accorder un rabais d'un million de francs par an aux Sauterelles pour la location du stade du Letzigrund.

Dans un communiqué diffusé ce début de semaine, les dirigeants de Grasshopper déplorent «l'attitude inflexible de la Ville», ainsi que le refus des autorités de participer financièrement à l'édification du site d'entraînement du club à Dielsdorf-Niederhasli.

«La Ville, par son attitude, ne nous laisse pas le choix», déplore le club sur le point de déménager. «GC appartient à la ville de Zurich au même titre que la fête du Sechseläuten. Mais la situation au niveau des stades à Zurich est catastrophique. En raison des retards sans fin qui entravent la construction du nouveau Hardturm, nous aurions attendu de la ville davantage de souplesse.»

Gros sous

Le contrat de location des Grasshoppers pour le Letzigrund, valable dès 2010, court jusqu'à l'été 2013. En attendant le nouveau Hardturm, les Sauterelles se partagent le «Letzi» - dont la ville est l'exploitante - avec le FC Zurich, mais elles ne s'y sentent pas bien.

Selon Andres Iten, président du comité central de GC, le club doit verser à la ville 3 millions de francs par an jusqu'en 2013. Ce chiffre rejoint les calculs du président du FCZ Ancillo Canepa, solidaire des Grasshoppers, qui a révélé que le FCZ avait versé 9,3 millions de francs à la Ville depuis l'inauguration du nouveau Letzigrund à l'automne 2007.

D'après Urs Linsi, président de la nouvelle SA de la section football de Grasshopper, le club perdrait 3 francs par spectateur lors de chaque match disputé au Letzigrund. «A l'évidence, la Ville n'est pas intéressée à ce qu'un des clubs les plus traditionnels du sport suisse continue à jouer ses matches à Zurich.»

Un déménagement poserait un sérieux problème d'identification pour les supporters. Des mécènes potentiels, qui seraient prêts à injecter plusieurs millions de francs par an, verraient aussi d'un mauvais oeil un déménagement en Argovie ou du côté de Lucerne, a révélé le «Tages-Anzeiger». Ces donateurs auraient par ailleurs conditionné leur soutien à des économies budgétaires de l'ordre de 1,5 million de francs par an, pour lesquelles le club comptait sur le soutien de la Ville.

(ats)