Super League

03 février 2011 10:52; Act: 03.02.2011 17:37 Print

Hakan Yakin versus FC Bâle

Course pour le titre palpitante à laquelle pourrait se mêler Sion, âpre lutte contre la relégation avec Xamax: le suspense prime pour la reprise, ce week-end, de l'Axpo Super League.

storybild

Lucerne parviendra-t-il à résister au FC Bâle?

Une faute?

Une question majeure s'impose: Lucerne, inattendu champion d'automne, parviendra-t-il à résister au puissant FC Bâle? Jamais titre national n'aura été aussi important, avec, contrairement aux années précédentes, une qualification directe pour la Ligue des champions presque assurée. Fort de son expérience et de son contingent sans pareil en Suisse, le FCB demeure le grand favori à sa propre succession, malgré son point de retard sur Lucerne.

Même le départ en Ukraine d'Inkoom ne devrait pas avoir trop affaibli le champion en titre, qui peut toujours miser sur son quatuor offensif Frei-Streller-Stocker-Shaqiri et sa paire Huggel-Yapi. Cette richesse contraste un peu avec la forte "Yakin dépendance" de Lucerne, qui n'a remporté qu'une seule fois le titre, en 1989. A 34 ans, Yakin a été présent sur 20 des 42 buts lucernois de la 1re phase (9 buts/11 assists).

Avec une stabilité retrouvée et en étant épargné par les blessures, Zurich, 3e à 2 points seulement, a aussi sans doute son mot à dire. Pour Sion, qui pointe à 6 unités de Lucerne, la quête d'un 3e titre passe par une 2e phase de feu et, surtout, un début sans accroc. Les Valaisans commenceront en effet par des matches contre des mal classés: dimanche à Neuchâtel puis réception de Bellinzone.

Malgré cela, le coach Bernard Challandes est déjà mis sous pression par Christian Constantin, lequel a prévenu que toute erreur se paiera cash. En parallèle, les Sédunois devront également se méfier des possibles retours des Young Boys et de Thoune.

Club le plus titré du pays, Grasshopper navigue en eaux troubles. Soucis d'argent, avenir flou - on ne sait toujours pas où il va jouer la saison prochaine - et dernière place du classement: GC risque fort de disparaître de l'élite nationale.

Xamax (8e), qui pense avoir trouvé en Almerares (attaquant/Bâle) et Sander Keller (défenseur/Utrecht) les perles rares qui lui manquaient, n'a que trois 3 d'avance sur la lanterne rouge. La lutte sera très serrée, St-Gall (9e) s'étant bien renforcé.

(ats)