Football

09 novembre 2019 19:31; Act: 09.11.2019 22:12 Print

Icardi évite au PSG un nouveau camouflet

par AFP - A Brest, l'attaquant argentin a offert la victoire (1-2) sur le tard aux Parisiens. Qui ont empoché trois points sans convaincre.

storybild

Icardi tricote dans la défense brestoise. C'est l'instant décisif du match. (Photo: AFP)

Une faute?

Au PSG, un Argentin en cache un autre. Alors qu'Angel Di Maria avait lancé son équipe sur de bons rails (39e), Mauro Icardi a scellé en toute fin (85e) une victoire qui, finalement, a pris du retard pour se dessiner.

Remplaçant au coup d'envoi, le «Goleador» a inscrit son 9e but en dix rencontres, poussant un peu plus vers la sortie Edinson Cavani, qui n'a pas brillé pour sa première titularisation depuis fin août.

Son but a permis au leader de rétablir son autorité, huit jours après sa défaite surprise à Dijon (2-1), malgré les absences de Neymar, Kylian Mbappé et du gardien Keylor Navas, gêné aux adducteurs durant l'échauffement.

Les trois joueurs sont attendus pour le choc contre Lille le 22 novembre, après la trêve internationale. En cas d'indisponibilité prolongée, l'entraîneur Thomas Tuchel pourra toujours compter sur ses Argentins en feu.

Monaco fonce

La tempête est passée au bord de la Méditerranée. Après un départ catastrophique qui l'a vu remporter son premier match à la 7e journée, Monaco a redressé la barre au point de pouvoir bientôt s'installer sur le podium.

Sa victoire contre Dijon (1-0) grâce à Aleksandr Golovin (43e) l'a replacé à un point du troisième - un rapprochement qui doit autant à sa bonne série (trois succès sur les quatre derniers matches) qu'à cette L1 très serrée où aucune équipe ne semble vouloir s'ancrer en haute altitude.

Lille et Angers calent

Lille en est un très bon exemple. Dauphins du PSG la saison passée, les Lillois peinent à retrouver le même niveau. Contre Metz (0-0), ils ont raté l'occasion de passer deuxième, au terme d'un match bien terne.

Battus à Marseille samedi dernier (2-1), giflés à Valence mardi en Ligue des champions (4-1), les Nordistes concluent une semaine très compliquée qui a fait les affaires d'Angers, pourtant pas en meilleure forme.

Les Angevins, auteurs du nul à Reims (0-0), n'ont gagné qu'un seul de leurs six derniers matches de Championnat, mais restent bien cramponnés derrière le PSG.

Sa situation, précaire, peut basculer dès dimanche: Nantes ou Saint-Etienne, qui s'affrontent à 17h00, tout comme Marseille, contre Lyon (21h00), ont l'occasion de doubler les Angevins.

En bas de tableau, Strasbourg s'est extirpé de la zone de relégation en battant Nîmes (4-1) avec un doublé de Lebo Mothiba.

Football

(nxp)