football

05 septembre 2014 12:17; Act: 05.09.2014 12:22 Print

Ils jouent presque tous, mais pas Drmic

Des vingt-trois joueurs sélectionnés par Vladimir Petkovic pour le match de lundi contre l'Angleterre, seuls quatre affichent un temps de jeu préoccupant en club, dont Josip Drmic.

Sur ce sujet
Une faute?


C'est une constante à chaque rassemblement international, plusieurs situations personnelles en club sont sources de tracas pour le coach. Mais Petkovic, pour sa première sortie en tant que sélectionneur, est gâté, avec dix-neuf joueurs titulaires ou alors souvent alignés depuis la reprise de la compétition.

Seulement quatre hommes sont pour l'instant sur le carreau: le latéral gauche de Benfica Loris Benito (aucun match après une légère blessure en fin d'inter-saison), l'ailier de Hertha Berlin Valentin Stocker (qui végète avec la réserve dans les ligues amateurs), Blerim Dzemaili (qui a quitté Naples pour rejoindre Galatasaray la veille du rassemblement de Feusisberg) - lesquels semblent de toutes façons ne pas entrer dans le onze idéal de Petkovic - et, plus ennuyeux, Josip Drmic. Celui qui a été le fer-de-lance de Nuremberg la saison dernière (17 buts) et qui est parti de Bavière après la relégation en 2e Bundesliga pour tenter sa chance à l'échelon supérieur, à Bayer Leverkusen.

Forte concurrence

Le hic est que l'avant-centre n'est de loin pas le premier choix de l'entraîneur Roger Schmidt, lequel lui préfère nettement l'emblème du club Kiessling, Son, Bellarabi ou encore le transfuge de Hambourg Hakan Calhanoglu, 20 ans et acheté pour 14 mio d'euros (soit le double du prix de Drmic). «La concurrence est bien plus élevée qu'à Nuremberg», constate un Drmic «déçu d'être sur le banc plutôt que sur le terrain» car il espérait naturellement mieux pour son début de saison.

La chance de l'attaquant d'origine croate est que cette première rencontre face à l'Angleterre arrive tôt dans le calendrier. Les minutes accumulées à la Coupe du monde et sa participation sans interruption à la préparation du Bayer lui permettent d'être encore dans le bon rythme, ou du moins de ne pas être encore trop en retard par rapport à ceux qui jouent régulièrement depuis un mois. Ses courses, ses gestes techniques et surtout ses trois buts jeudi soir en amical contre Rapperswil-Jona (6-0) en témoignent.

Sacré défi

Petkovic lui-même a salué la performance, en la comparant notamment à celle de la première mi-temps (0-0) disputée par le concurrent de Drmic pour le poste, Haris Seferovic. «Nous avons manqué de vitesse en attaque, nous n'avons pas suffisamment bougé. Cela a été bien mieux en deuxième période grâce aux mouvements de notre compartiment offensif.» Oui, Drmic a marqué des points importants en vue d'une titularisation lundi à Bâle.

Mais l'ancien buteur du FC Zurich sait qu'un abonnement sur le banc de touche à Leverkusen sera, à moyen terme, rédhibitoire. Surtout si Seferovic (2 buts en 3 matches) continue de jouer à Francfort. Drmic n'a alors qu'une seule hâte, celle de rentrer en Allemagne «pour montrer à l'entraîneur que j'appartiens au onze de base». Un sacré défi à la simple lecture du contingent d'un Bayer bien décidé à tenir les premiers rôles de la Bundesliga 2014/15 qu'une grande performance contre l'Angleterre pourrait aider à relever.

(ats)