Football - Super League

30 juillet 2018 07:10; Act: 30.07.2018 07:10 Print

Ils n'avaient pas bien compris la consigne

par Tim Guillemin, St-Gall - Raphaël Rossi et André Luis Neitzke se sont fait engueuler par leur entraîneur à la 4e minute du match face à Saint-Gall. Pourquoi?

storybild

Raphael s'est aussi signalé offensivement. (Photo: Keystone/Benjamin Manser)

Sur ce sujet
Une faute?

Scène incroyable à la 4e minute, dimanche au Kybunpark de Saint-Gall. Le FC Sion a obtenu une touche semblait-il assez anodine sur la droite, à environ trente mètres de la ligne de de but saint-galloise. Quentin Maceiras, le latéral droit valaisan, s'en est allé pour effectuer la remise en jeu, tandis que Maurizio Jacobacci est devenu fou à quelques mètres de lui.

L'entraîneur du FC Sion s'est en effet mis à crier sur ses deux défenseurs centraux, Raphaël Rossi et André Luis Neitzke, alors que l'action semblait ne les concerner en rien. Surpris, les deux hommes se sont regardés sans comprendre, avant que Neitzke soit le premier à «percuter»: ils avaient oublié d'appliquer les consignes dans ce genre de situation. Le Brésilien a alors couru aux avant-postes, tandis que Rossi restait sans réaction, faisant crier encore plus son entraîneur. La longue touche de Maceiras n'a rien donné et, pire, Sion a failli se faire prendre en contre. Une scène bien étrange.

L'explication a été apportée un peu plus tard par Quentin Maceiras. «En fait, lorsqu'on a une touche bien placée sur le côté droit, le coach considère que c'est comme un coup-franc excentré: les deux centraux doivent monter. Là, ils ont eu une absence», a souri le latéral droit du FC Sion. Ses touches sont en effet très dangereuses pour l'adversaire puisqu'il arrive souvent à envoyer ses remises en jeu jusqu'au point de penalty. Alors, dès qu'il prend le ballon dans les mains, Neitzke et Rossi doivent essayer d'aller marquer et Abdellaoui doit resserrer dans l'axe. Ce qui a été parfaitement fait quelques minutes plus tard.

Maurizio Jacobacci a raison d'être intransigeant: Sion a marqué trois fois sur coup de pied arrêté dimanche. Mais pas à la suite d'une touche, alors que le schéma est pourtant travaillé à l'entraînement. Le but arrivera-t-il dimanche à Tourbillon contre Xamax? Les Neuchâtelois sont prévenus.