Football – Angleterre

10 mai 2016 10:52; Act: 10.05.2016 14:02 Print

Joey Barton privé de sa médaille de champion

Titré en Championship (D2) et promu en Premier League avec Burnley ce week-end, l'enfant terrible du foot anglais a été victime d'un couac.

Sur ce sujet
Une faute?

Remporter le championnat, serrer la main des officiels qui vous placent une médaille autour du cou et brandir le trophée du vainqueur. Ce rituel vécu par chaque équipe sacrée au terme d’une compétition collective d’importance est plus ou moins immuable. Sauf lorsque lesdits officiels refusent d’offrir une médaille à l’un des lauréats.

C’est ce qui s’est produit avec Joseph «i» Barton (33 ans). Le rugueux milieu de terrain anglais, bien connu pour son jeu agressif autant que pour ses déclarations à l’emporte-pièce, s’est vu refuser une médaille lors de la remise du trophée à son équipe, alors qu’il a pourtant joué un rôle capital dans le sacre de Burnley tout au long de la saison écoulée. Il a même été élu joueur de la saison par ses pairs.

Mais cette fois, le comportement de l’ex-bad boy de Marseille n’est pas en cause. Non, si Joey Barton n’a pas eu sa breloque immédiatement, c’est qu’il n’y en avait pas assez pour tout le monde! Le Burnley FC, qui s’est platement excusé pour cette bévue, avait en effet envoyé 27 joueurs dans la tribune d’honneur installée devant l’hôtel de ville de la localité située une quarantaine de kilomètres au nord de Manchester. Les représentants de la ligue avaient cependant limité la cérémonie à 25 joueurs.

Une réplique gonflable à la place

Barton, pénultième joueur de l’équipe à grimper sur l’estrade, est donc reparti les mains vides. Derrière lui, son capitaine Tom Heaton, ensuite appelé à soulever la coupe du champion entouré de tous ses coéquipiers, s’est vu réserver la dernière médaille disponible pour garantir une belle image. La ligue a en effet estimé qu’un capitaine ne pouvait pas soulever l’argenterie sans médaille autour du cou. Tout comme elle avait refusé à l’équipe de parader samedi sur la pelouse avec la coupe, puisque Burnley avait remporté son dernier match… à l’extérieur.

Barton a donc refusé de brandir le trophée avec ses camarades de jeu. Mais il n’a pas perdu son humour et n’a pas hésité à récupérer une réplique gonflable auprès des fans pour donner le change. L’ancien international anglais (1 sélection) a tout de même fini par recevoir sa médaille par la suite, comme tous les membres de l’équipe concernés par le titre de champion du BFC.



(duf)