Mondial 2014

01 mars 2011 16:49; Act: 01.03.2011 17:01 Print

L'Afrique risque d'être pénlisée

La FIFA établira d'ici jeudi la répartition par confédération des 32 places des participants au Mondial 2014. L'Afrique pourrait perdre l'un de ses représentants par rapport à 2010.

Une faute?

La répartition des contingents continentaux se fera au cours d'une discussion entre les 24 membres du comité exécutif à Zurich. «Nous n'avons décidé que d'une seule place, celle du pays hôte, le Brésil», a expliqué le président Sepp Blatter.

Le lieu du pays hôte, justement, fait craindre à la Confédération africaine la perte du 6e représentant qui avait été octroyé à la CAF lors du Mondial 2010, avec l'Afrique du Sud comme pays organisateur.

Autre motif d'inquiétude, une seule sélection, le Ghana, a accédé aux 8e de finale parmi les six représentants africains l'an dernier, ce qui ne plaide pas pour la stabilité du contingent africain.

L'Amérique du Sud pourrait en profiter pour élargir son lot. Jusqu'à présent, les quatre nations arrivées en tête de la poule unique se qualifiaient et le 5e disputait un barrage contre un membre de la Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes).

Ce barrage avait souri l'Uruguay (contre le Costa Rica). En 2010, les équipes d'Amérique du Sud représentaient la moitié des quart de finalistes, mais seul l'Uruguay a atteint les demi-finales.

L'Europe ne devrait pas être inquiétée. Sur ses 13 formations présentes à la Coupe du monde sud-africaine, le Vieux Continent a terminé avec trois équipes sur le podium: l'Espagne, les Pays-Bas et l'Allemagne.

Toutefois, le «risque» que la FIFA poursuive sa politique d'élargissement vers l'Est en privilégiant l'Asie subsiste. Un continent qui a obtenu quatre places en 2010 (le Bahreïn étant éliminé en barrage par la Nouvelle-Zélande), et deux pays éliminés en 8e de finale (Japon et Corée du Sud).

(ats)