Football - Pays-Bas

21 avril 2019 19:55; Act: 21.04.2019 19:55 Print

L’Ajax peut aussi compter sur son glorieux ancien

Samedi, du haut de ses 35 ans, Klaas-Jan Huntelaar a permis au demi-finaliste de la Champions League de continuer de rêver de titre aux Pays-Bas. Un vrai «match plein».

Sur ce sujet
Une faute?

Après une carrière bien remplie (105 buts avec l’Ajax entre 2006 et 2009, passages par le Real Madrid et l’AC Milan), Klaas-Jan Huntelaar est revenu au Johan Cruyff ArenA y terminer sa carrière, il y a bientôt deux ans. Il n’y est pas titulaire, forcément, derrière la folle jeunesse qui est en train d’emmener le club amstellodamois sur le toit de l’Europe. Mais il pèse tout de même lourd cette saison encore, avec 14 réalisations en 25 apparitions dans le championnat néerlandais.

L’homme est donc encore un incorrigible renard des surfaces, comme en atteste son but signé samedi, lors de la victoire 0-1 à Groningue. Sur un ballon mal dégagé, il a fait sien le défenseur adverse, avant de placer une volée clinique dans le filet. Entré à l’heure de jeu, l’homme aux 42 buts en 76 sélections a permis à l’Ajax de l’emporter sur la plus petite des marges et de rester en tête du championnat d’Eredivisie, où l’affaire va sans doute se jouer au goal-average face au PSV Eindhoven.

Encore un gamin

Mais tout large trentenaire qu’il est, Huntelaar est encore un grand gamin. Sur son but de la 78e, il a fêté ça «à la Cristiano Ronaldo», enlevant son maillot pour présenter ses abdominaux saillants à ses fans. Carton jaune, logique. Mais le grand escogriffe est allé un peu plus loin, trop loin, six minutes plus tard. A la suite d’un ballon aérien, il a bien vite semblé plus intéressé par la gorge de son adversaire que par le ballon. Erreur...

Le joueur formé à De Graafschap aurait pu écoper d’une expulsion directe, mais a finalement quitté la pelouse après un second avertissement, synonyme de carton rouge. Huntelaar est ainsi encore un peu plus rentré dans l’histoire de l’Ajax Amsterdam. Pour son 104e but sous le maillot rouge et blanc? Non, il n’a fait que doubler Dennis Bergkamp et six autres joueurs font encore mieux que ce total plus que respectable. Parce qu’il a réussi le 156e but des Amstellodamois cette saison, toutes compétitions confondues? Un peu, car ça n’était jamais arrivé.

Si le natif de Voor-Drempt, dans la commune bien nommée de Bronckhorst à l’Est du pays, est entré dans le livre des records de l'équipe au logo en forme du héros grec éponyme, c’est parce que jamais, ô grand jamais, un de ses éléments était entré en jeu, avait marqué, puis avait été expulsé au cours de la même rencontre. Il n’y a pas de petits records!

(Sport-Center/rca)