Euro-2012

03 juin 2011 22:04; Act: 03.06.2011 23:22 Print

L'Allemagne s'impose et la France trébuche

Si l'Allemagne s'est imposée face à l'Autriche, la France n'a pas eu autant de succès lors des qualifications pour l'Euro 2012, vendredi soir.

storybild

L'Italie a affronté l'Estonie, vendredi. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Allemagne s'est imposée avec pas mal de réussite à Vienne contre l'Autriche (2-1) dans le groupe A des qualifications de l'Euro 2012. Gomez, auteur d'un doublé (44e/90e), a permis à la Mannschaft de signer un sixième succès en autant de matches.

Les Allemands ont entamé la partie de manière très décidée, trouvant notamment la transversale sur un missile de Podolski (7e). Ils ouvraient la marque peu avant le repos de manière peu académique par Gomez après un corner (44e).

Mais les Autrichiens élevaient leur niveau de jeu en seconde période, sous l'impulsion notamment de Harnik, qui posait de sérieux problèmes à la défense allemande. C'est d'ailleurs en voulant précéder le joueur du VfB Stuttgart que Friedrich inscrivait un autogoal qui relançait l'Autriche (50e). Celle-ci, poussée par un public prompt à s'enflammer, passait plusieurs fois près de prendre l'avantage.

Les Allemands, qui ont semblé handicapés par l'absence de Schweinsteiger et le manque de compétition de Khedira, arrachaient la victoire contre le cours du jeu par Gomez, le meilleur buteur de Bundesliga. Ce dénouement pouvait sembler cruel pour les courageux Autrichiens, qui méritaient au moins un point.

La France tenue en échec

Battue (0-1) à l'aller à Saint-Denis, l'équipe de France n'est pas parvenue à prendre sa revanche sur le Bélarus et a été tenue en échec (1-1) lors de son déplacement, vendredi soir à Minsk, à l'occasion de la 6ème journée des éliminatoires de l'Euro 2012.
Pour ce dernier rendez-vous officiel de la saison les Français ont paru à court de rythme et trop faibles dans l'expression collective pour dépasser une formation bélarusses qui a, une fois de plus, très bien défendu. La petite histoire retiendra que ce sont les Tricolores qui ont marqué les deux buts de cette rencontre. Eric Abidal a ouvert le score pour le Bélarus en marquant contre son camp (20e) avant l'égalisation de Florent Malouda (22e).

«Cela a été un match décevant surtout en première période car on a pas attaqué le match de la meilleure des manières. On a manqué de percussion et de fraîcheur physique, on le savait. Il y avait la place pour gagner mais je pense que l'on ne méritait pas de gagner ce soir», a souligné le sélectionneur national Laurent Blanc au micro de TF1.

Ce résultat permet à la France de conserver la tête du groupe D des éliminatoires avec 13 points et toujours quatre longueurs d'avance sur le Bélarus qui s'accroche à la deuxième place. Mais c'est un échec partiel pour les Bleus qui en cas de victoire auraient pris une grosse option sur la qualification.

«Nous étions venus chercher trois points. Le Bélarus est une équipe qui nous prend quatre points sur deux matches. Cela fait beaucoup», a déploré Laurent Blanc.

Les Tricolores étaient bousculés dès le début du match et paraissaient même fébriles à l'image du Parisien Mamadou Sakho qui fêtait sa première titularisation mais se trouait sur sa première intervention (4e).

Le Portugal en tête

Le Portugal de Cristiano Ronaldo a l'occasion face à la Norvège de prendre la première place du groupe H, alors que l'Angleterre cherchera contre la Suisse à conforter sa position de leader du groupe G, samedi lors des éliminatoires de l'Euro-2012.

Groupe B: Le suspense est total dans ce groupe où la Slovaquie, la Russie et l'Eire sont à égalité avec 10 points. Il n'y aura pas d'affrontement direct entre ces trois leaders samedi et c'est sans doute la Slovaquie qui a la plus belle carte à jouer avec la réception des faibles Andorrans. Les Russes devront eux se méfier de l'Arménie, surprenante depuis le début des éliminatoires (8 points en cinq matches), alors que l'Eire sera favorite en Macédoine.

Groupe F: La Grèce ne devrait pas avoir trop de mal à reprendre sa place de leader -abandonnée vendredi à la Croatie- avec la réception de Malte, lanterne rouge du groupe qui n'a pas pris aucun point en cinq matches. Dans l'autre match disputé samedi, Israël et son sélectionneur Luis Fernandez ont un déplacement important en Lettonie. Un bon résultat leur permettrait de rester dans la course à la qualification aux côtés de la Croatie et de la Grèce.

Groupe G: L'Angleterre n'arrive pas à se défaire du surprenant Monténégro, toujours à égalité de points (10 en quatre matches) avec l'équipe de Capello. Les Monténégrins gagnent petit - trois victoires 1-0, un nul 0-0 -, mais ils s'accrochent. Les Anglais ont une nouvelle occasion de faire l'écart samedi avec la réception à Wembley d'une équipe de Suisse en difficulté (quatre points en quatre matches). Quant au Monténégro, il recevra la Bulgarie.

Groupe H: Le Portugal a bien redressé la barre après son entrée calamiteuse dans ces éliminatoires (nul 4-4 contre Chypre, défaite 1-0 en Norvège). Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont même l'occasion de prendre la tête du groupe s'ils battent la Norvège à Lisbonne. En déplacement en Islande, le Danemark peut de son côté rejoindre les deux leaders et lancer un match à trois pour la qualification.

(afp)