Football - Champions League

22 octobre 2019 21:09; Act: 22.10.2019 23:56 Print

L’Atlético Madrid, ou l'oeuvre de la patience

par Jérémy Santallo - Comme lors des deux premières journées, les Madrilènes ont marqué en fin de rencontre pour battre le Bayer Leverkusen (1-0).

storybild

Alvaro Morata a été fêté par ses coéquipiers. (Photo: Keystone/Kiko Huesca)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Atlético Madrid sait prendre son temps en Champions League. Lors de la réception de la Juventus Turin (2-2) mi-septembre, les Colchoneros avaient remonté un déficit de deux buts en deuxième mi-temps. Au début du mois, les joueurs de Diego Simeone avaient également passé l'épaule chez le Lokomotiv Moscou sur deux réalisations en seconde période. Le scénario de la rencontre face au Bayer Leverkusen a épousé une destinée identique hier soir.

Après une première demi-heure fermée entre deux équipes tactiquement irréprochables, il a fallu attendre la 32e minute pour voir le premier tir cadré. Mais la tentative de Lodi, trop écrasée, n'a pas inquiété le portier du club allemand Hradecky. Malgré la sortie prématurée (15e) sur blessure de l'un de ses piliers de la défense, Gimenez, les Madrilènes n'ont jamais été mis en danger au terme d'une première période pauvre en occasions de but.

Le deuxième tir cadré des Espagnols est intervenu à la 78e minute. Entré huit minutes plus tôt, Morata a repris victorieusement de la tête un centre parfait de Lodi, bien décalé par Lemar, lui aussi introduit sur le pré en cours de match. Double coaching gagnant pour Simeone alors que Morata est devenu le premier joueur de l'histoire de la Champions League à marquer pour le Real Madrid et l'Atlético, en tête du groupe D (7 points) avec la Juventus, vainqueur tardif du Lokomotiv Moscou (2-1).

Football