Champions League

15 mars 2011 20:01; Act: 15.03.2011 22:50 Print

L'Inter Milan élimine le Bayern Munich

L'Inter Milan s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, après sa victoire 3-2 sur la pelouse du Bayern Munich.

storybild

Avec un but et deux passes décisives, Samuel Eto'o a été l'artisan de la victoire milanaise. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un grand Samuel Eto'o a permis à l'Inter de nourrir le rêve de conserver sa couronne. Contre toute attente, les Milanais se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Battus 1-0 à San Siro, ils se sont imposés 3-2 à l'Allianz Arena.

Avec un but et deux assists dont cette passe en or pour le 3-2 de Pandev à la 88e, Eto'o fut le grand homme de ce match retour. Le Camerounais a très vite décelé les faiblesses de la défense adverse. Au Bayern, personne ne pouvait s'opposer à la verve du Camerounais qui avait déjà été étincelant au match aller. Menés 2-1 à la pause après avoir été une fois de plus trahis par leur gardien, les Milanais n'ont rien volé. A chaque fois qu'il décidèrent d'attaquer, leur supériorité fut évidente face à des Bavarois qui ne dépendent pratiquement que d'un seul joueur, Arjen Robben. Distancé en Bundesliga et sorti de la Coupe d'Allemagne, le Bayern a déjà tout perdu cette saison. Cette élimination risque de précipiter le départ de l'entraîneur Louis Van Gaal qui est déjà agendé pour la fin juin.

L'Inter a eu le bonheur d'ouvrir le score après moins de 180 secondes de jeu. Servi par Pandev en position illicite, Eto'o glissait le ballon entre les jambes de Kraft pour inscrire son huitième but de la saison en Ligue des Champions.

L'euphorie ne durait pas longtemps dans le camp milanais. Une bourde de Julio César sur une frappe de Robben qui n'avait rien d'exceptionnelle permettait à Gomez d'égaliser et de marquer lui aussi son huitième goal sur la scène européenne. L'erreur du portier brésilien devait tout changer dans ce match que le Bayern avait abordé de la pire des manières. Robben et Ribéry trouvaient les espaces pour semer la panique dans la défense adverse. A la 31e, Robben, une fois encore, était l'artificier pour le 2-1 du Bayern. Le Néerlandais piquait cette fois sur le côté droit pour adresser une passe que Thiago Motta déviait dans les pieds de Müller, lequel ne laissait aucune chance à Julio César.

Ribéry (35e), Müller qui trouvait le poteau (40e), et Robben (43e) avaient l'occasion d'assurer définitivement la qualification du Bayern Munich avant la pause. Les trois occasions qu'ils galvaudaient procuraient un dernier souffle de vie au Champion en titre. Un souffle qui devenait bien plus grand après l'égalisation de Sneijder à la 63e minute. Le Néerlandais, très discret jusque là, armait une frappe imparable après un service du formidable Eto'o. Tout devenait bien plus compliqué pour le Bayern qui perdait de surcroît son arme fatale Robben, sorti sur blessure à la 68e.