Football

08 janvier 2016 10:38; Act: 08.01.2016 11:27 Print

L'Olympique Lyonnais a son grand stade

Le Stade des Lumières, doté de 60'000 places, est prêt. Il sera inauguré samedi lors d'un match de championnat face à Troyes, avant de se montrer à toute l'Europe cet été.

Une faute?

Jean-Michel Aulas est un président visionnaire. Le président de l'Olympique Lyonnais n'a pas seulement rêvé de son nouveau stade, il l'a construit. Cela, évidemment, le rend fier, d'autant que sa construction appartiendra à l'OL. Ce qui veut dire que, comme pour Arsenal, par exemple, chaque franc dépensé au Stade des Lumières (60'000 places) reviendra au club lyonnais et pas à une quelconque collectivité locale. L'OL a financé son stade de la première à la dernière pierre.

Alors, Jean-Michel Aulas a des raisons d'être heureux: «Il y a une importante émotion, positive, une ambition et une fierté inimaginable qui culminera le jour où les joueurs pourront évoluer dans le stade, c'est-à-dire samedi contre Troyes. Qui dit équipement important implique une équipe pouvant participer aux compétitions européennes avec plus de chances de réussir. Ces épreuves génèrent plus de ressources, que l'on espère à terme à hauteur de 70 millions d'euros annuels supplémentaires à notre budget actuel. Lequel sera pour 2015-2016 entre 180 et 200 millions contre 100 millions pour l'exercice précédent», a expliqué à L'Equipe le président lyonnais. L'effet «Grand Stade», sans aucun doute.

D'autres clubs ont plus mal géré l'entrée dans leur nouveau stade, comme Le Mans, Grenoble ou, à un degré moindre, Nice et Lille. Mais la différence, fondamentale, tenait au fait que ces clubs devaient payer un loyer, souvent exorbitant, puisqu'ils n'étaient pas propriétaires de leur enceinte. Tout le contraire de l'OL.

(20 minutes)