Euro 2012

03 février 2011 18:12; Act: 03.02.2011 19:41 Print

L'UEFA met en garde contre les faux billets

L'UEFA a mis en garde contre la tentation d'acheter des billets pour l'Euro 2012 ailleurs que sur son site internet.

Une faute?

La Fédération européenne considère que les acheteurs risquent d'être escroqués et de ne pas pouvoir assister aux matches.

A quelques semaines de la mise en vente des billets pour le prochain Championnat d'Europe, l'exécutif du football continental a souligné que le site uefa.com était l'unique vecteur. «Vous pouvez seulement faire une demande de tickets sur le site officiel», a déclaré à la presse Martin Kallen, chef de l'Euro, à Varsovie. «Toutes les autres sources sont en principe illégales», a-t-il insisté.

Du 1er au 31 mars, les amateurs pourront s'inscrire et avoir une chance d'acheter jusqu'à quatre des 550'000 billets de l'Euro 2012 offerts au grand public. La demande excède d'habitude largement l'offre: 10,4 millions de personnes ont déposé une demande pour un des 300'000 billets de l'Euro 2008 en Suisse et en Autriche. L'UEFA choisira les heureux spectateurs lors d'une loterie en avril.

«Nous nous occupons de la billetterie du début à la fin», a noté Pedro Correia, responsable de la billetterie de l'UEFA. «Vous verrez beaucoup de sites web relevant du marché noir. Nous essayons toujours d'entreprendre des actions en justice contre eux. Mais finalement, les gens doivent comprendre qu'ils ne doivent pas se rendre sur ces sites qui, la plupart du temps, n'ont même pas les billets, si bien que les clients achètent quelque chose qui n'existe pas», a-t-il ajouté.

L'Euro 2012 marque la première opération majeure de l'UEFA au-delà de l'ancien rideau de fer, où les salaires se situent loin de ceux d'Europe occidentale. Le salaire mensuel moyen en Pologne est de l'ordre de 1030 francs suisses, et en Ukraine juste au-dessus de 260 francs, contre l'équivalent de 5150 en Suisse et 2580 euros en Autriche.

L'UEFA a dit avoir tenu compte de ce paramètre lors de la détermination des prix des billets, pour s'assurer que les locaux ne seraient pas exclus. «Nous voulons des stades pleins. 95 % de remplissage est le minimum que nous visons», a dit M. Correia. «Nous avons pris en considération les données locales comme le pouvoir d'achat, la situation économique etc.», a-t-il ajouté.

Les billets les moins chers pour l'Euro 2008 coûtaient 58 francs. Cette fois-ci, ils coûteront probablement 38 francs, selon l'UEFA. Les billets haut-de-gamme doivent coûter environ 770 francs, un prix comparable à celui de 2008.

Le coup d'envoi de la compétition réunissant 16 nations sera donné à Varsovie le 8 juin 2012. La finale aura lieu le 1er juillet à Kiev.

(ats)