Super League

06 mai 2012 16:05; Act: 07.05.2012 00:08 Print

L’enjeu n’y était pas, mais la volonté a payé

par Maxime Meyer, Sion - Toujours coachés par Sébastien Fontbonne, les Valaisans ont relevé la tête en battant Grasshopper 3-2.

storybild

Cristian Ianu a inscrit le 1-1 sur penalty. (Photo: Keystone)

Une faute?

Condamné au barrage promotion/relégation et auteur d’une prestation indigeste mercredi passé à Lausanne, le FC Sion se devait de réagir contre Grasshopper. Si l’affluence inhabituelle (6500 spectateurs) a bien reflété le peu d’enjeu de la partie, les Valaisans ont offert une «prestation correcte», selon Mario Mutsch, à ceux qui étaient présents. «On comprend que le public soit déçu, a expliqué le Luxembourgeois. C’est dommage, mais c’est leur choix.» Pour la première fois de la saison, ils étaient moins de 8000 à s’être déplacés à Tourbillon.

Mais, hier, l’important était ailleurs. Sion voulait revigorer son moral après les événements subis récemment. «Je suis satisfait du groupe et de la manière dont nous avons réagi à cette semaine difficile», souligne Sébastien Fontbonne, qui a pris le relais de Laurent Roussey. Même son de cloche chez Didier Crettenand: «On a réussi à se faire plaisir sur le terrain, malgré le con­texte difficile. Il fallait gagner pour se donner confiance.»

Les Valaisans ne se sont pas désunis après les deux buts zurichois. «GC était meilleur et plus réaliste en début de match. Mais je retiens l’état d’esprit affiché pour revenir au score. Ce match doit nous servir pour les barrages», rappelle­ Fontbonne. Christian Constantin aura-t-il choisi son nouveau coach pour les deux rencontres face au 2e de Challenge League (les 26 et 28 mai prochains)? Une arrivée rapide est souhaitée. «Le plus vite sera le mieux», confirme Didier Crettenand.