Challenge League

06 février 2015 09:01; Act: 06.02.2015 10:30 Print

L'impensable pari du FC Wohlen

Menacé de relégation pendant la majeure partie de la saison passée, le FC Wohlen aborde la seconde moitié du championnat de Challenge League en pole position.

Sur ce sujet
Une faute?

Une réussite inattendue, impensable, inouïe même, que le club argovien doit en grande partie à son entraîneur Ciriaco Sforza.

Arrivé à la rescousse le 16 février 2014 alors que Wohlen était dernier du classement, l'ancien meneur de jeu de l'équipe de Suisse a fait de son équipe une des plus compétitives de la deuxième division. Et il a permis notamment l'éclosion de plusieurs joueurs qui pourraient bien s'installer dans l'élite, comme l'imposant défenseur Mario Bühler (22 ans), l'infatigable milieu récupérateur Kevin Pezzoni (28 ans), le créatif Mergim Brahimi (22 ans) ou le décisif Roman Buess (22 ans). Le transfert «intra-muros» du polyvalent joueur du FC Aarau Alain Schultz est également un gros plus pour Sforza.

Reste à savoir si Wohlen peut prétendre administrativement et au niveau des infrastructures à la Super League. Impossible de jouer au Niedermatten en cas de promotion. Un projet d'emprunter le terrain du FC Lucerne existe mais rien n'a encore été concrétisé. Affaire à suivre.

Ianu vous manque...

Wohlen se déplacera lundi à Wil au cours d'une journée de reprise tronquée par les conditions météorologiques. Ainsi, un seul autre match se jouera ce week-end, celui de Lugano, deuxième à un point, contre le Bienne de Jean-Michel Aeby, lanterne rouge en grande difficulté économique. Il faudra donc attendre pour revoir à l'action Lausanne-Sport et Servette, qui devaient en découdre dimanche à la Pontaise.

Avec ses neuf longueurs de retard, le LS de Marco Simone semble déjà être hors course. D'autant qu'il a perdu son buteur Christian Ianu (Lucerne/13 buts en 17 matches) et qu'il n'est de loin pas garanti que l'ancien éternel espoir français Florent Sinama-Pongolle (30 ans) se montre aussi efficace que le Roumain. Alors, pour compter un nouveau membre en Super League, la Romandie devra-t-elle peut-être s'en remettre aux Servettiens.

Plombé par ses finances

Mais, tandis que Wohlen a engagé Schultz, tandis que Lugano a obtenu le prêt de GC de Patrick Rossini, meilleur buteur de Challenge League la saison dernière, les Grenat n'ont eu qu'une infime marge de manoeuvre durant le mercato. Toujours plombé par ses finances, le SFC a dû se contenter des prêts du Genevois Jérémy Frick, qui gardait les buts de Lyon B et qui arrive parce que Barroca est blessé et Müller (le titulaire) suspendu encore deux rencontres, de l'espoir bâlois Robin Kamber ainsi que de l'arrivée en provenance de Meyrin (1re ligue) de Benjamin Besnard. Un peu court quand même... Servette accuse quatre points de retard sur le leader.

Pour Le Mont, il s'agira comme prévu d'une opération pour la survie. Le modeste club vaudois est avant-dernier avec quatre points d'avance sur Bienne. Il a misé sur la technique pour se renforcer cet hiver, avec le recrutement des deux Genevois Fabrizio Zambrella (sans club depuis la fin de saison passée) et Hélios Sessolo (Young Boys M21).

(ats)