Ecosse

13 mai 2012 12:36; Act: 13.05.2012 12:43 Print

L'offre de reprise des Rangers acceptée

Les administrateurs des Glasgow Rangers, chargés de la gestion du club depuis son placement en redressement judiciaire en février, ont accepté l'offre de reprise d'un consortium dirigé par l'ancien président de Sheffield United Charles Green.

storybild

Le club écossais est tiré d'affaire. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Les administrateurs du club, Duff and Phelps, ont indiqué que M. Green bénéficiait d'une période d'exclusivité pour mener à bien la reprise du club, après avoir présenté un «engagement financier substantiel», et que celle-ci devrait être finalisée lors d'une réunion des créanciers le 6 juin.

«Nous pensons que cette offre représente la meilleure perspective de redressement financier pour les créanciers», ont-ils affirmé.

L'annonce de la reprise du club écossais a été rendue publique quelques heures avant la dernière journée du championnat d'Ecosse.

Green a déclaré de son côté: «Je suis heureux que notre proposition d'acheter les Rangers ait été acceptée et nous travaillons nuit et jour pour la finaliser. C'est un grand club de football avec une histoire formidable et nous conserverons tout cela tout en construisant une plate-forme solide pour l'avenir».

Retrait de Miller

Le feu vert des administrateurs pour l'offre de reprise de Green intervient cinq jours après le retrait de l'industriel américain Bill Miller qui avait été pressenti.

Le magnat des transports routiers avait été désigné la semaine dernière comme meilleur repreneur par les administrateurs du club. Mais l'Américain, après avoir étudié de plus près l'état financier des Rangers, avait jugé que les données qu'on lui avait fournies étaient «plus optimistes que la réalité».

Dans un communiqué, M. Miller avait également assuré que sa décision avait été influencée par les réactions anti-américaines qu'avait provoquées son offre.

M. Miller avait fait une offre de 11,2 millions de livres (13,8 millions d'euros), qui prévoyait le maintien en place de l'équipe dirigeante du club.

Les Rangers, confrontés à une importante dette et en conflit avec le fisc britannique, ont perdu le titre de champion d'Ecosse au profit de leur grand rival, le Celtic Glasgow.

(afp)