Football

13 octobre 2019 22:32; Act: 13.10.2019 23:21 Print

La Pologne quatrième nation qualifiée

par Sport-Center - En battant la Macédoine du Nord 2-0, les Polonais ont validé leur ticket pour l'Euro 2020. Tout comme l'Italie, la Russie et la Belgique.

storybild

Le milieu de terrain polonais Przemyslaw Frankowski (au centre) a ouvert le score face à la Macédoine du Nord. Le gardien Stole Dimitrievski n'a rien pu faire. (Photo: AFP)

Une faute?

La Pologne est le quatrième pays qualifié pour l'Euro 2020, organisé du 12 juin au 12 juillet dans douze pays, après son succès 2-0 face à la Macédoine du Nord dimanche à Varsovie.

La Pologne rejoint la Belgique, l'Italie et la Russie, déjà qualifiées. Przemyslaw Frankowski et Arkadiusz Milik ont marqué pour les Polonais, quart-de-finalistes de l'Euro 2016, mais éliminés dès le premier tour du dernier Mondial.

A dix, l'Allemagne fait le travail en Estonie

L'Allemagne, rapidement réduite à dix, a peiné dimanche pour s'imposer 3-0 à Tallinn contre l'Estonie, dans le groupe C de ces qualifications Cette victoire, acquise en deuxième période grâce à un doublé du milieu de Manchester City Ilkay Gündogan et un but de Timo Werner, permet aux quadruples champions du monde de revenir à la hauteur des Pays-Bas en tête du groupe.

La Mannschaft, qui avait remporté le match aller 8-0, s'est donnée un handicap d'entrée, avec l'exclusion de l'arrière central de la Juventus Emre Can (14e), pour avoir fauché Frank Liivak à l'entrée de la surface.

Gündogan a su se faire pardonner

Avec un peu de chance, l'Allemagne a fini par se libérer en deuxième période, grâce à un doublé de Gündogan, dont les deux tirs ont été déviés dans le but, involontairement par Marco Reus (1-0, 51e) puis par un défenseur estonien (2-0, 57e). Le même Gündogan a ensuite offert une superbe longue diagonale à Werner, qui a inscrit le troisième but (3-0, 71e).

Privée de nombreux cadres blessés, dont Toni Kroos et Leroy Sané, l'Allemagne a encore dû se passer en dernière minute de sa nouvelle star Serge Gnabry (problème musculaire), étincelant cette saison avec le Bayern Munich et contre l'Argentine en amical mercredi (un but, une passe décisive, 2-2).

Avant le match, l'atmosphère a été alourdie par un nouveau début de polémique autour des joueurs d'origine turque de la Mannschaft. Gündogan et Emre Can ont «liké» sur Instagram une photo des joueurs de l'équipe nationale turque effectuant un salut militaire après leur but victorieux vendredi contre l'Albanie.

Face aux réactions sur les réseaux sociaux, ils ont rapidement retiré leurs «Likes» en affirmant n'avoir eu aucune intention politique. Mais la Fédération allemande (DFB) a assuré qu'elle aurait «une conversation» avec les deux joueurs après le match. AFP

Football

(nxp)