Football

19 novembre 2018 22:47; Act: 20.11.2018 08:04 Print

La Suisse connaît son dernier adversaire

Et ce sera... les Pays-Bas, qui ont arraché sur le fil leur qualification en Allemagne (2-2). La France en «deuil».

storybild

Virgil van Dijk vient d'arracher le 2-2 à la 91e minute et de qualifier les Pays-Bas pour le Final Four de la Ligue des Nations. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les «Oranje» sont de retour! Après quatre ans de malheur, les Pays-Bas se sont qualifiés lundi au bout d'un match invraisemblable pour les demi-finales du Final Four de la Ligue des Nations au détriment de la France, en arrachant un nul 2-2 à l'Allemagne à Gelsenkirchen.

Menés 2-0 à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, les Néerlandais ont marqué deux fois coup sur coup par Quincy Promes (85e) et par leur capitaine Virgil van Dijk dans le temps additionnel (90+1).

L'Allemagne avait pourtant bien commencé, en marquant deux fois dans les 20 premières minutes, par Timo Werner (9e) et Leroy Sané (20e).

Au classement final, les Pays-Bas comptent 7 pts comme les Français, mais devancent les Bleus sur l'ensemble de leurs deux rencontres (2-1 à l'aller pour la France, 2-0 au retour pour les Pays-Bas).

Les «Oranje» joueront donc le tournoi final de cette nouvelle compétition en juin au Portugal, avec le Portugal, l'Angleterre et la Suisse. Didier Deschamps et ses hommes les regarderont à la télévision.

L'Allemagne, elle, paye la réticence de son sélectionneur Joachim Löw à renouveler les cadres en septembre et octobre, et termine dernière du groupe avec 2 pts. Elle jouera la prochaine Ligue des Nations dans le groupe B.

Cette jeune équipe néerlandaise mise en place depuis quelques mois par le sélectionneur Ronald Koeman recueille les fruits de son audace et de son enthousiasme, mais aussi de sa patience. Car elle a été malmenée, lundi soir, par une Allemagne rajeunie et orgueilleuse, qui voulait terminer par un résultat positif la pire année de son histoire.

«Montrer notre caractère»

Koeman s'attendait à une soirée difficile: «Je pense que le match contre l'Allemagne sera plus difficile que celui contre la France pour nous, parce que la France est une équipe qui attend, alors que l'Allemagne est une équipe qui attaque», avait-il prédit. «Mais nous allons devoir montrer notre caractère, entrer dans le match avec l'idée de le gagner. Je ne pense pas que nous devrons défendre, nous devrons jouer notre jeu, c'est-à-dire attaquer», avait-il dit.

Koeman avait fait confiance au groupe vainqueur des champions du monde 2-0 trois jours plus tôt, en reconduisant neuf des onze joueurs. Seuls changements: Tete remplaçait Dumfries en défense et Promes prenait la place de Bergwijn en attaque. Ce sont pourtant les jeunes Allemands qui ont attaqué pendant 85 minutes, obligeant les «Koeman's boys» à défendre.

Les hommes de Joachim Löw, après leurs deux buts, ont continué à faire le jeu, et ont eu après la pause plusieurs fois l'occasion de tuer le match, par Werner (46e et 62e), qui a échoué de peu à inscrire un doublé, Sané (72e) ou Schulz (81e). Pendant ce temps, les Néerlandais ne parvenaient pas à trouver la faille, et il leur a fallu attendre la 78e minute pour se créer leur première véritable occasion: un slalom spectaculaire de Memphis Depay dans la défense allemande, et un tir en angle qui obligeait Neuer à sa première parade.

Puis ce fut le miracle des cinq dernières minutes. Promes d'abord, puis le capitaine courageux van Dijk, qui faisaient exploser de joie le carré des supporters «Oranje» venus nombreux à Gelsenkirchen, située à moins d'une heure de la frontière entre les deux pays.

Cette jeune et talentueuse équipe néerlandaise continue donc sa route. La Ligue des Nations n'est pas encore une compétition majeure, mais Depay et ses copains de Jong, Babel et autre de Ligt ont pris rendez-vous pour l'avenir.

Football

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Suisse Pays-Bas Portugal le 19.11.2018 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ciao esp fra et all

    ça fait plaisir de voir que les plus gros seront finalement absents

  • un bon suisse le 20.11.2018 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oufff

    Oufff on a éviter le pire. La France avec 4 goals marqués en 4 matchs aurait donner un piètre spectacle. Bravo aux 4 équipes qualifiées avec panache.

  • Cricri Le Chene le 20.11.2018 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le temps passe

    Bravo à la hollande, de refaire surface.l Ajax de cruijff,c était autre chose que le PSG,avec les pétrodollars en moins....

Les derniers commentaires

  • Gifi le 20.11.2018 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hop hop

    Mais quelle fraîcheur de voir enfin d autres équipes et cette Hollande fantastique Bravo les gars

  • :-) le 20.11.2018 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fatiguants

    Allez, on remet tous son petit gilet jaune et on retourne sur un petit giratoire de son grand pays (en km2 seulement...) !

  • Billy The Swiss le 20.11.2018 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La réalité

    Cette nation league ne vaut pas un clou....les grosses équipes nationales n'en ont à rien à faire et font jouer les remplaçants, car les clubs engagés en coupe d'Europe ont besoin de leurs "vedettes" et opposent leur veto pour une compète de seconde zone.

  • Kiki le 20.11.2018 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont forts...

    Les frouzes auraient dû jouer en gilets jaunes...

  • Le P'tit Suisse le 20.11.2018 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réalité

    Une compète sans les meilleures équipes du monde, France, Allemagne, Italie, Espagne, est une compète d'equipes de seconde zone , la preuve la Suisse est dans le "final four" mdr...

    • Claude le 20.11.2018 16:40 Report dénoncer ce commentaire

      Tu parles du foot ou du tirs au pigeons

      quoi ? Allemagne, Italie, les meilleures équipes du monde ? On les a pas vu au mundial, ou juste trois petits matchs pour des allemands ridiculisés.

    • Un grand Suisse le 20.11.2018 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le P'tit Suisse

      jaloux ?

    • Elroy le 20.11.2018 20:15 Report dénoncer ce commentaire

      Les temps changent ...

      Donc si on te comprend bien lItalie (pas qualifier pour le dernier mondial) , lAllemagne (out après le premier tour) , lEspagne (pas mieux que la suisse , dehors en 8em) , la France (champion du monde , mais qui a frisée la honte contre LIslande) . Je vois pas en quoi ces équipes devraient avoir un passe droit par rapport aux autres .

    • Mangé du clown ? le 20.11.2018 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le P'tit Suisse

      Vous parlez de toutes les équipes qui ont perdu, j'ai bien compris ?