Euro M19

02 juin 2011 20:31; Act: 02.06.2011 20:38 Print

La Suisse éliminée

L'Euro en Roumanie, c'est terminé pour l'équipe suisse de moins de 19 ans. Les joueurs ne sont pas parvenus à se qualifier.

Une faute?

L'équipe de Suisse M19 ne disputera pas l'Euro fin juillet en Roumanie. Battue mardi par l'Espagne (1-2), la formation dirigée par Claude Ryf a essuyé une deuxième défaite rédhibitoire 2-3 (1-2) face à l'Angleterre à Nyon.

«C'est cruel de se retrouver avec zéro point après deux rencontres. Nous avons montré de belles choses, mais la chance n'a pas penché de notre côté», a commenté l'entraîneur vaudois, dont les joueurs ont heurté la transversale adverse tant contre l'Espagne que face à l'Angleterre.

«Ce genre de désillusion fait aussi partie de l'apprentissage», a ajouté Ryf à propos de la cuvée de 1992 qui avait fait un malheur chez les M17, avec un sacre en Coupe du monde et une demi-finale à l'Euro. Capitaine de la sélection, Frédéric Veseli a aussi préféré faire contre mauvaise fortune bon coeur: «C'est une page qui se tourne. A nous de nous rattraper chez les M20 et les M21», a promis le Vaudois de Manchester City.

Devant les 2900 spectateurs du Stade de Colovray, les Suisses étaient pourtant partis en conquérants face aux Anglais. Ils ouvraient la marque grâce à leur meilleur homme du jour, Janick Kamber (FC Bâle), auteur d'une belle frappe après un quart d'heure de jeu.

Manque de compétition

Las pour eux, Luke Williams profitait d'un errement défensif pour égaliser (20e), avant que l'escogriffe de Liverpool Michael Ngoo (1m95) ne place une tête victorieuse juste avant la mi-temps. Malgré l'urgence de la situation, les espoirs helvétiques n'attendaient que la fin de rencontre pour jouer leur va-tout: Haris Seferovic (Fiorentina) égalisait dans les arrêts de jeu, mais George Thorne marquait le 2-3 dans la foulée.

«Il nous a parfois manqué un brin de folie», a reconnu Ryf à propos de la relative apathie de certains de ses hommes. «Il faut aussi souligner que quelques-uns de mes joueurs n'étaient pas dans une forme optimale, faute de temps de jeu dans leurs clubs respectifs», a-t-il regretté.

L'ancien international en profitait pour rappeler l'éternel problème avec les espoirs helvétiques, exilés trop tôt dans des championnats étrangers: «Le potentiel est là. Mais s'ils veulent vraiment progresser, il leur faut 30 à 40 matches de compétition par saison. A eux de faire le bon choix de carrière.»

Finale Espagne - Angleterre

Battue deux fois en trois jours, la Suisse jouera pour l'honneur lors de son ultime rencontre des éliminatoires, samedi contre le Monténégro à Yverdon (17h). A la même heure, les Anglais et les Espagnols disputeront une «finale» à Nyon pour la première place de ce groupe 2, synonyme de qualification pour l'Euro. Bénéficiant d'un meilleur goal-average, les Ibériques pourront se contenter d'un match nul.

(ats)