Bulgarie - Suisse

25 mars 2011 15:39; Act: 25.03.2011 15:56 Print

La Suisse oscille entre espoir et fin d'une ère

La Suisse saura samedi si elle est toujours en course pour une qualification à l'Euro 2012.

storybild

Ottmar Hitzfeld donne les dernières consignes lors de l'entrainenemt ici avec Goekhan Inler. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour continuer d'exister dans ce groupe G, les hommes d'Ottmar Hitzfeld doivent battre la Bulgarie au stade Vasil Levski de Sofia (17h45).

«La tension monte et nous nous réjouissons de disputer ce match», commence le sélectionneur national. «Nous possédons les qualités requises pour nous imposer ici», assure-t-il encore, tout en dépeignant une Bulgarie redoutable.

«Cette équipe, quand elle est dans un bon jour ou que son adversaire lui laisse faire le jeu, est capable de battre n'importe qui.» Ce qui n'a toutefois que très rarement été le cas ces trois dernières années, puisque les seules formations à avoir subi la loi des Bulgares sont le Pays de Galles, l'Arabie Saoudite (2010), Chypre, la Lettonie, le Monténégro (2009), l'Irlande du Nord, la Finlande et la Bosnie (2008). Un tableau de chasse très modeste.

Des intentions aux actes

En battant les Gallois en octobre dernier, la formation de Lothar Matthäus a toutefois réussi, comme la Suisse, à entretenir un mince espoir. Chez elle, elle évoluera qui plus est face à une équipe qui ne convainc pas depuis de longs mois. «Ce sera une âpre lutte, un combat, mais dans le bon sens du terme, prophétise Alexander Frei. Je ne crois pas à un match tactique et fermé. Les Bulgares ne vont pas défendre. Les deux équipes veulent la victoire.»

Le capitaine recourt alors à la mémoire collective pour dire son optimisme. «Ces dernières années, nous avons souvent gagné les matches importants, quand nous étions dos au mur. Comme en 2009 contre la Lettonie et en Grèce, juste après la défaite face au Luxembourg.»

Le Bâlois clame aussi sa foi en ce groupe. «Nous sommes toujours concentrés. Mais là, c'est vrai que notre état d'esprit a atteint un niveau supérieur, cela se remarque depuis mardi. Le problème est de le transposer sur le terrain. Tout le monde doit prendre ses responsabilités, les anciens et les jeunes, qui ne sont plus des juniors aujourd'hui. Ce sont ces rencontres-la qui forgent un esprit d'équipe.»

L'avenir en question

Hitzfeld invoque lui aussi la psychologie du groupe. «Nous devrons provoquer, chercher les duels et les remporter !» Si le sélectionneur n'a pas voulu dévoiler officiellement son onze titulaire, le doute n'est que très peu permis. «Je déciderai samedi matin. Mais vous avez vu cette semaine à quoi l'équipe va ressembler.» C'est-à-dire avec Dzemaili à la place de Schwegler au milieu et Streller aux côtés de Frei devant.

En cas de défaite samedi, l'heure sera venue pour l'équipe de Suisse de se poser des questions fondamentales quant à la suite des opérations. Car il n'est pas exclu qu'un échec à Sofia pousse Hakan Yakin (34 ans), Marco Streller (30) et Stéphane Grichting (32) vers la retraite internationale. Le Valaisan a du reste réaffirmé qu'il ne serait plus de la partie lors des éliminatoires du Mondial 2014.

Pour l'heure, le seul départ confirmé demeure cependant celui d'Alexander Frei, qui s'offrira normalement une dernière à Wembley le 4 juin contre l'Angleterre. Et il semble bien peu probable que le capitaine change d'avis.

«Tout ceci va beaucoup me manquer...», lance-t-il quand même, en désignant des deux mains le parterre de journalistes et de photographes devant lui. Ce match de l'espoir en Bulgarie peut alors aussi être celui de la fin d'une ère.

Alex Frei en conférence de presse


Les équipes possibles:

Bulgarie - Suisse

Stade Vasil Levski, Sofia. Arbitre: Collum (Eco). Coup d'envoi: 17h45 (heure suisse).

Les équipes possibles:

Bulgarie - Suisse

Stade Vasil Levski, Sofia. Arbitre: Collum (Eco). Coup d'envoi: 17h45 (heure suisse).

Bulgarie: Mihaylov; Manelov, Ivanov, Bodurov, Zanev; Petrov, Angelov/Georgiev; Peev, I. Popov, Delev; Makriev.

Suisse: Wölfli; Lichtsteiner, Von Bergen, Grichting, Ziegler; Behrami, Dzemaili, Inler, Stocker; Frei, Streller.

(ats)