Match amical

09 février 2011 17:10; Act: 09.02.2011 23:06 Print

La Suisse repart avec 0-0

La Suisse, avec deux penalties ratés à son actif, n'a pas réussi à s'imposer face à Malte et repart avec un 0-0 dans les bagages.

Une faute?

La Suisse est tombée bien bas à La Valette, où elle a fait match nul 0-0 contre Malte. Plutôt que de confirmer ses progrès notés contre le Pays de Galles et l'Ukraine, elle a fait réapparaître le spectre de la débâcle contre le Luxembourg. Alarmant à un mois et demi du match capital en Bulgarie.

La Suisse a en effet été tout simplement pathétique la majeure partie du temps, souvent dominée par le 163e mondial au classement FIFA et ne parvenant même pas à transformer les deux penalties dont elle a bénéficié. Diego Benaglio a alors dû retrousser ses manches pour permettre aux siens de ne pas sombrer.

D'abord sur un tir de Schembri (10e), puis sur un coup franc de Bajada (17e) et, surtout, sur un autre coup franc de Cohen, dévié et repoussé presque par miracle par le dernier rempart de Wolfsburg (25e). Lequel a poussé un grand soupir de soulagement quand le même

Cohen, après avoir passé en revue la défense suisse, a trop croisé sa frappe (29e).

Grichting et Schwegler blessés. En plus d'être à la dérive, les hommes de Hitzfeld ont été frappés par le mauvais sort, perdant sur blessure Grichting à la 32e et Schwegler à la 41e. Le Valaisan, qui est immédiatement parti à l'hôpital, souffre d'une fracture de l'annulaire droit. Le demi de Francfort, victime d'un très gros choc, a été touché superficiellement au genou, au nez et à l'abdomen. Soigné quelques instants derrière les buts, Schwegler n'avait pas vu qu'il avait été remplacé (avantageusement) par Dzemaili. Sprintant pour reprendre sa place, il a appris la nouvelle par le quatrième arbitre au cours d'une scène fort cocasse.

Les échecs de Frei et Inler

La soirée avait déjà mal commencé pour la Suisse. Alexander Frei avait en effet vu son penalty repoussé sur le poteau par le portier Haber. Comme contre l'Australie en septembre dernier, le capitaine a ainsi échoué dans un exercice où il avait pourtant souvent brillé par le passé, à Istanbul ou au Pirée notamment. Gökhan Inler n'a pas été plus en réussite à la 57e, manquant lui aussi un penalty devant un Haber décidément à l'aise dans cette situation.

Cette médiocre performance doit obliger Ottmar Hitzfeld à revoir sa copie. L'axe Inler-Schwegler n'est pas une réussite. La faute avant tout au manque de volume du second qui, au propre comme au figuré, ne fait pas le poids sur la scène internationale.

Le sélectionneur doit également arrêter d'aligner Derdiyok dans un couloir, l'avant-centre de Leverkusen n'apportant strictement rien à ce poste. Même s'il s'est souvent montré décevant depuis 2007, Barnetta conserve, tout comme Behrami pour autant que son physique suive, une longueur d'avance sur son coéquipier en club, mais aussi sur un Stocker transparent à La Valette.

L'autre constat concerne la défense, qui a un besoin vital du retour de Djourou, Affolter n'étant pas encore prêt à évoluer à ce niveau et Von Bergen étant tout de même extrêmement limité. Une conclusion s'impose: privée de ses meilleurs éléments et persistant dans ses schémas actuels, la Suisse - qui a été dangereuse en fin de match grâce surtout à Streller - aura toutes les peines du monde à s'imposer en Bulgarie le 26 mars.

Ta'Qali National Stadium, La Valette. 3000 spectateurs (estimation).

Arbitre: Stamatis (Chy).

Malte: Haber; Briffa, Agius (80e Zerafa), Caruana, Mamo (64e Failla); Cohen (91e Sammut), Sciberras, Fenech (56e Pace), Bajada; Schembri (85e Woods); Mifsud.

Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Von Bergen, Grichting (32e Affolter), Fernandes; Derdiyok, Inler (73e Fernandes), Schwegler (41e Dzemaili), Stocker (62e Shaqiri); Yakin (46e Streller); Frei (80e D. Degen).

Notes: 2e Haber détourne un penalty de Frei sur le poteau. 57e Haber détourne un penalty d'Inler. Avertissements: 23e Von Bergen. 27e Grichting. 42e Caruana. 46e Schembri. 69e Lichtsteiner.