Football

26 avril 2019 21:50; Act: 26.04.2019 22:08 Print

La passe de quatre pour le LS

par André Boschetti - Les Vaudois ont dominé Winterthour plus difficilement que ne l'indique le score (4-1).

storybild

Joao Oliveira a ouvert le score pour le LS. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Et de quatre! Pour la toute première fois cette saison, le Lausanne-Sport a réussi à signer une quatrième victoire consécutive. Trois nouveaux points, acquis contre un Winterthour joueur et avec plus de difficultés que ne le laisse entendre le score, qui lui permettent de porter son avance à huit unités sur Aarau, son dernier contradicteur dans la lutte pour la place de barragiste. Des Argoviens qui auront beaucoup de peine à réduire de façon conséquente cet important écart puisqu'ils se déplacent à Genève pour y défier le leader, Servette, ce samedi (19 h).

À nouveau inspiré, le LS s'est, dans un premier temps, facilité la tâche en ouvrant très vite le score. Sur un magnifique mouvement collectif initié par Loosli et remarquablement poursuivi par Margiotta puis Dominguez, Oliveira se retrouvait seul à sept mètres de Spiegel. Pour un face-à-face que l'attaquant vaudois ne pouvait pas manquer. Mis en confiance par cette entame idéale, les Lausannois cherchaient justement à prendre le large. En vain puisque Dominguez, Margiotta, Puertas et Oliveira manquaient tour à tour de lucidité, de précision ou trouvaient un pied salvateur zurichois pour les empêcher de doubler la mise.

Une succession d'erreurs qui, on le sait, peuvent coûter cher. Et c'est bien ce qui a failli arriver au LS lorsque Seferi (35e) puis Sliskovic (44e) donnaient de grosses sueurs froides à Castella.

La bourde de Brandao

Deux avertissements dont les Vaudois n'ont pas tenu compte puisque, dès la reprise, Radice inquiétait Castella juste avant que Brandao ne commette la bourde de l'année. Sur la ligne de fond, près de son gardien, le Portugais offrait littéralement le ballon à Radice. Seul face à Castella, l'attaquant s'y prenait à deux fois pour remettre les deux équipes à égalité (50e). Une parité qui n'allait toutefois se prolonger qu'une dizaine de minutes. Le temps pour Doumbia de se faire justement expulser (vilaine semelle sur Pasche) et pour Margiotta de dévier au bon endroit un bon centre de Flo.

Plus fébrile que rassuré par ce nouvel avantage, le LS montrait alors combien son apparente sérénité reste fragile. On peut en effet se demander à quoi auraient ressemblé les vingt dernières minutes de jeu si Ndoye, à peine entré, n'avait pas réussi à tromper bizarrement Spiegel à son premier poteau. LS - Winterthour 4-1 (1-0)

Pontaise. 2952 spectateurs.Arbitre: M. Piccolo.

Buts: 9e Oliveira 1-0, 50e Radice 1-1, 60e Margiotta 2-1, 69e Ndoye 3-1, 88e Dominguez (penalty) 4-1.

LS: Castella; Gétaz, Loosli (78e Nanizayamo), Brandao, Flo; Puertas (61e Ndoye), Kukuruzovic, Dominguez, Pasche; Oliveira (70e Zeqiri), Margiotta (78e Buess).

Winterthour: Spiegel; Markaj, Cavar, Hajrovic, Schättin (89e Wild); Arnold, Doumbia; Sliskovic (84e Saliji), Alves, Radice (70e Abedini); Seferi.

Avertissements: 24e Loosli; 27e Schättin, 38e Radice.

Expulsion: 51e Doumbia.

Notes: LS sans Boranijasevic, Nganga, Cabral, Pos, Geissmann ni Koura (blessés). Winterthour sans Calla, Lekaj, Lepik, ni Roth (blessés).

Football

(nxp)