Football

01 avril 2019 16:21; Act: 01.04.2019 16:36 Print

La rage du manager de Cardiff contre les arbitres

Neil Warnock était remonté contre le trio arbitral et ne s'est pas fait faute de le répéter.

storybild

Neil Warnock était totalement remonté contre les arbitres après la défaite de son équipe de Cardiff City contre Chelsea. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Neil Warnock, le manager de Cardiff City, était remonté contre les arbitres après la défaite de son équipe contre Chelsea (1-2). Il faut dire que son équipe menait encore 1-0 à quelques minutes de la fin et qu'elle a été victime deux décisions plus que controversées.

D'abord, Cesar Azpilicueta était clairement en position de hors-jeu lorsqu'il a égalisé à la 86e minute.

Ensuite, l'arbitre s'est contenté d'avertir Antonio Rudiger à la 90e minute, alors que ce dernier méritait clairement le rouge pour une faute de dernier recours sur Zohore, qui partait seul au but.

Inutile de préciser que le fait d'encaisser un deuxième but lourd de conséquences dans le temps additionnel n'a pas calmé Warnock.

Après s'être excité le long de la ligne de touche, la manager de 70 ans et allé se positionner face au trio arbitral, au milieu du terrain, fixant le directeur de jeu et ses linesmen, avant d'inciter le public à les applaudir à leur sortie du terrain. Une scène surréaliste:

Dans ses déclarations d'après-match, Warnock ne s'est pas fait faute de souligner à quel point il était excédé: «Je suis totalement vidé. Je ne sais pas si c'est à moi qu'ils en veulent, s'ils veulent me sortir de Premier League ou je ne sais quoi, mais c'est comme ça. C'est... comment dire, c'est juste incroyable. Je ne peux pas vous exprimer mes sentiments. Ces décisions peuvent nous coûter énormément. Au lieu de mettre la pression sur les autres clubs, on se retrouve à se battre envers et contre tout. La Premier League est la meilleure ligue du monde, mais elle possède les plus mauvais arbitres du monde.» Une phrase qui pourrait coûter cher au manage de Cardiff.

Ce lundi, Warnock n'était pas calmé: «Lorsque je suis rentré à la maison, hier (dimanche), ma femme m'a dit: «Chéri, si tu avais voulu démolir l'arbitre et les juges de touche, je ne t'aurais pas arrêté. C'était si injuste.» D'ailleurs, le juge de touche est venu vers moi après le match pour s'excuser, mais c'était trop tard. Que me rapportent ces excuses?»

Aucun point, en tout cas. Cardiff City occupe actuellement le 18e rang, à cinq points des premiers non relégables.

Football

(Sport-Center)