Football

25 avril 2019 18:23; Act: 25.04.2019 18:23 Print

La règle sur les mains «clarifiée» dès le 1er juin

par Robin Carrel - Le règlement concernant les «mains» dans le football, notamment, changé au début du mois de mars, a été communiqué par le board de la FIFA.

storybild

La main (de Dieu) la plus célèbre de l'Histoire. (Photo: Keystone/EPA)

Une faute?

D'un tweet qui n'avait l'air de rien, mardi, l'«International Football Association Board» (IFAB, l'instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu) a envoyé le lien des changements et les clarifications du règlement du football, qui entreront en vigueur le 1er juin prochain, «après deux ans d'expérimentation à travers le monde». Certains, comme les cartons pour les officiels des équipes, les endroits de sortie du terrain des joueurs remplacés ou encore le fait de ne plus devoir faire sortir le ballon des 16 m en cas de coup de pied arrêté dans sa surface étaient connus.

Une flopée de changements mineurs fait également partie du lot. Un attaquant ne pourra, par exemple, plus aller déranger un mur défensif adverse et devra se tenir au moins à un mètre de celui-ci. Sur penalty, le gardien ne doit avoir plus qu'un pied minimum sur sa ligne de but. La procédure pour une «balle d'arbitre» a elle aussi été bouleversée, tout comme le «toss», où on peut à nouveau choisir entre le camp occupé et donner l'engagement.

Par contre, l'IFAB a ajouté une série de «révolutions» concernant les fautes de main. La décision a-t-elle été prise récemment et seulement tweetée mardi? Ou juste repostée pour couper court à certains débats? Toujours est-il que les nombreuses discussions concernant les cas de «main» ou «pas main» devraient être simplifiées à partir du 1er juin prochain. Enfin, ça, c'est dans la théorie On l'a vu avec la VAR, qui n'a de loin pas mis un terme aux discussions de comptoir.

Dès la saison 2019/2020 donc, la règle aura changé de la manière suivante, selon la loi 12 actuellement seulement disponible en anglais (les versions en français, en allemand et en espagnol sortiront dans la deuxième moitié du mois de mai):

- Une main volontaire reste une faute.

- Les «situations de mains» suivantes, même accidentelles, donneront lieu à un coup-franc:

  • La balle va dans le but après avoir touché la main/le bras d'un joueur offensif.
  • Un joueur gagne la possession du ballon après que celui-ci ait touché son bras/sa main avant de marquer, ou si cela a créé une chance de but.
  • Le ballon touche le bras/la main d'un joueur alors que celui-ci a agrandi sa surface corporelle de façon non naturelle.
  • Le ballon touche le bras/la main d'un joueur alors que ces derniers sont au-dessus de l'épaule (sauf si le joueur n'a pas délibérément joué le ballon et celui-ci touche ensuite son bras/sa main).
- Les situations suivantes ne donneront généralement pas un coup-franc, à moins de faire partie d'une des catégories ci-dessus:

  • Le ballon touche le bras/la main d'un joueur directement depuis sa tête/son corps/son pied ou la tête/le corps/le pied d'un autre joueur qui est proche/à côté.
  • Le ballon touche le bras/la main proche d'un joueur qui n'augmente pas la surface de son corps de manière non-naturelle.
  • Si un joueur tombe et le ballon touche son bras/sa main lorsqu'il est entre son corps et le sol, pour supporter le poids de son corps (mais sans extension pour l'agrandir).
  • Si le gardien tente un dégagement à la suite d'une touche d'un coéquipier ou d'une passe volontaire d'un joueur de son équipe et qu'il se rate, le gardien peut ensuite prendre le ballon des mains.
Toutes ces directives sont ensuite motivées par le Board. «Le football n'accepte pas qu'un but puisse être marqué de la main (même de manière accidentelle). Le football attend qu'un joueur soit pénalisé si une main lui a permis de gagner le contrôle du ballon avec le bras/la main et tiré un avantage majeur comme marquer ou créer une opportunité de but. Il est naturel pour un joueur de mettre son bras entre lui et le sol lorsqu'il tombe.»

«Avoir le bras/la main plus haut que la hauteur des épaules est rarement une position naturelle et le joueur 'prend le risque' de toucher le ballon du bras/de la main dans cette position, y compris quand il glisse. Quand le gardien dégage le ballon dans le jeu, cela montré qu'il n'avait pas l'intention de le prendre des mains. Si le 'dégagement' est raté, il pourra s'emparer du ballon sans faire une faute.»

Football

(nxp)