Football

08 juin 2011 10:31; Act: 08.06.2011 10:41 Print

Le Brésil gagne et Ronaldo fait ses adieux

Ronaldo a fait ses derniers adieux au football professionnel. L'attaquant brésilien termine sur la victoire du Brésil contre la Roumanie, mais il n'était pas au meilleure de sa forme lors du match.

storybild

L'attaquant brésilien Ronaldo. (Photo: Keystone/AP/Felipe Dana)

Sur ce sujet
Une faute?

Un Ronaldo bien enrobé a fait ses derniers adieux au football professionnel lors de la pâle victoire du Brésil contre la Roumanie (1-0), quatre mois après l'annonce de sa retraite. L'attaquant brésilien a joué un quart d'heure à la fin de ce match amical, le temps de rater trois occasions. Il s'en est excusé auprès des supporters qui ne lui en voulaient pas.

L'ancien Lyonnais Fred l'avait précédé à la pointe de l'attaque brésilienne. Il a inscrit le but de la victoire sur une passe de Neymar à la 22e minute.

Ronaldo, 34 ans et ancienne vedette du football mondial, a pris sa retraite en février, expliquant que les blessures et ses problèmes de thyroïde l'empêchaient de rester au plus haut niveau. De fait, il a joué en marchant ce mardi soir à Sao Paulo et n'a pas eu l'efficacité qui le caractérisait à l'Inter Milan, à Barcelone et au Real Madrid. «Vous êtes géniaux», a-t-il dit aux supporters brésiliens qui criaient son nom après avoir sifflé la Selecao.

Ronaldo a remporté deux fois la Coupe du monde, dont il est le meilleur buteur de l'histoire avec 15 buts. Sa carrière internationale a été jalonnée de 62 buts en 98 matches pour le Brésil. Seul Pelé a fait mieux. «Il Fenomeno» a été élu à trois reprises Joueur de l'année par la FIFA et deux fois Ballon d'or européen.

De son côté, l'Espagne a facilement battu le Venezuela 3-0 à Puerto La Cruz (Ven), sur des buts de Villa, Rodriguez et Xabi Alonso. Les champions d'Europe et du monde ont remporté là leur 39e succès en 44 matches sous la conduite de Vincente del Bosque. Ce dernier fait mieux que Luis Aragones, qui avait engrangé 38 succès en 54 parties.

Les Espagnols peuvent partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli, eux qui venaient d'infliger samedi une correction aux Etats-Unis (4-0). Ils ont été bien aidés il est vrai par une formation vénézuélienne maladroite et un gardien - Victor Valdes - des grands soirs.

(ats)