Football

24 avril 2019 07:03; Act: 24.04.2019 07:03 Print

Le FCZ de Magnin a le dos au mur

par Daniel Visentini - En 2019, il n'y a guère que la lanterne rouge, GC, qui ait fait pire que son voisin. Zurich va vivre une semaine cruciale.

storybild

En pleine bourre l'automne dernier, l'équipe de Ludovic Magnin est actuellement à la peine. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le FC Zurich d'avant la pause hivernale a disparu, remplacé par une équipe qui doute, qui tremble à l'idée d'un éventuel barrage pour le maintien en Super League. Il était 4e à Noël, mais pointe au 8e rang aujourd'hui, avec un Xamax qui est revenu à 2 points et qui menace de le dépasser. Le fait de voir l'ennemi, Grasshopper, quasi condamné à la relégation directe ne console même pas les Zurichois. Derrière les Sauterelles, ils sont la plus mauvaise équipe de la ligue en 2019 (9 points seulement inscrits depuis la pause, 6 pour GC). Dans le pire des cas, les deux clubs de la plus grande ville de Suisse pourraient donc être relégués!

À la tête de ce FCZ qui suffoque, Ludovic Magnin tente de garder la tête hors de l'eau. Il y a cette demi de Coupe, jeudi au Letzigrund contre Bâle. «Une rencontre à double tranchant, souffle le coach vaudois. Si l'on gagne, cela peut nous redonner confiance. Si l'on perd» Jusque-là, Magnin n'a connu que du bonheur avec le FCZ: une Coupe de Suisse l'année passée, un parcours remarquable en Europa League cette saison. «Mais une forme de spirale négative s'est installée, tranche-t-il. Nous devons sauver notre place dans l'élite, c'est tout. C'est une situation nouvelle pour moi aussi, jeune coach. Je comprends les critiques, à nous de réagir. En parlant moins de tactique ou de jeu léché et en faisant des points.» Peu importe comment, au fond.

Zurich a la Coupe pour se remettre dans le droit chemin. Dimanche en Super League, il reçoit Sion.

Football

(nxp)