Football

13 décembre 2019 22:04; Act: 13.12.2019 22:41 Print

Le LS s'adjuge le choc au sommet

par Sport-Center - Deux buts de Turkes offrent une précieuse victoire au leader sur le terrain de GC.

storybild

Turkes (à g.) et Lausanne s'envolent. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Lausanne-Sport a terminé son année de la plus belle des façons. Sous la menace de Grasshopper après leur défaite contre Vaduz, les Vaudois sont allés s'imposer sur le terrain des Zurichois à l'occasion de la dernière journée de cette première moitié de saison. A la reprise, fin janvier, ils compteront ainsi une agréable marge de six points sur GC.

Un choc entre les deux meilleures équipes de Challenge League que le LS entamait pourtant de la pire des manières. On ne jouait que depuis une quarantaine de secondes seulement lorsque Noah Loosli, en position de dernier défenseur, tergiversait près du rond central. Mis sous pression par Ben Khalifa et Pusic, le Lausannois perdait le ballon. Une aubaine pour Pusic qui s'en allait affronter Castella. Mais au lieu de tenter sa chance, l'attaquant décalait intelligemment Cabral à sa droite. Seul face au but vide, ce dernier ouvrait sans problème la marque.

Une erreur inhabituelle de l'un des éléments les plus fiables qui compliquait sensiblement la tâche du leader. Le doute n'avait heureusement pas le temps de s'installer dans le camp lausannois. Huit minutes plus tard, seul sur le côté gauche, Flo adressait un centre tendu que Salvi repoussait dans les pieds de Turkes. Le meilleur buteur du championnat ne manquait pas l'occasion de marquer un 15e but, synonyme d'égalisation.

Expulsion sévère

Après ce départ en fanfare, les émotions se faisaient subitement plus rares. Et si l'on excepte un sauvetage de Loosli devant Ben Khalifa (26e), c'étaient plutôt les Vaudois qui passaient plus près de prendre l'avantage. Grâce surtout à un intenable Aldin Turkes. L'ex-international bosnien M21 voyait d'abord une belle frappe être déviée en corner par Salvi, avant que le même gardien de GC ne réussisse à stopper son tir au deuxième poteau (34e). Enfin, peu avant la mi-temps, le centre-avant lausannois déviait magnifiquement un ballon pour Zeqiri qui se retrouvait seul face à Salvi. Un peu excentré sur le côté gauche, la frappe du No 9 était, malheureusement pour lui, un peu trop croisée.

Alors que les supporters zurichois espéraient voir leurs protégés chercher avec plus d'insistance la victoire, ils devaient se contenter d'assister à de bien pâles offensives. Sans le moindre danger pour Thomas Castella. Une rencontre plutôt tranquille jusqu'à ce que M. Piccolo n'expulse très sévèrement Elton Monteiro pour un deuxième avertissement (64e).

Avec un joueur de moins, Giorgio Contini sortait un attaquant, Zeqiri, pour consolider sa défense avec Nganga. Grasshopper s'installait dès lors dans le camp adverse. Mais sans jamais parvenir à inquiéter Castella. Et sur un contre initié par Boranijasevic et conclu par l'inévitable Turkes, c'était au contraire le LS qui trouvait l'ouverture. Un avantage que le leader conservait sans vraiment souffrir pour s'offrir un petit matelas de six points sur son principal concurrent.

André Boschetti, Zurich

Grasshopper - LS 1-2 (1-1)

Letzigrund. 3550 spectateurs.

Arbitre: M. Piccolo.

Buts: 1re E. Cabral 1-0, 9e Turkes 1-1, 75e Turkes 1-2,

Grasshopper: Salvi; Arigoni (76e Gjorgjev), Cvetkovic, Souare, Wittwer; Salatic, Buff (88e Momoh); E. Cabral, Morandi (65e Njie), Pusic (83e Subotic); Ben Khalifa.

LS: Castella; Boranijasevic, Loosli, Monteiro, Flo; Geissmann, Kukuruzovic, Schneuwly (79e Gétaz); Ndoye (86e Oliveira), Turkes, Zeqiri (65e Nganga).

Notes: GC sans Asslani, Basic ni Gölzer (blessés). LS sans Puertas (blessé), Cabral, Nanizayamo ni Sancidino (pas convoqués).

Avertissements: 25e Monteiro, 64e Salatic, 86e Njie.

Expulsion: 64e Monteiro (deuxième avertissement).

Football

(nxp)