Football

22 septembre 2019 18:03; Act: 22.09.2019 19:07 Print

Le LS se réinstalle en tête

par André Boschetti, Vaduz - La pénible victoire arrachée à Vaduz permet aux Vaudois de retrouver leur première place.

storybild

Turkes a été une nouvelle fois décisif pour le LS. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

À Vaduz, le soleil dominical et la température agréable de ce dernier jour d'été incitaient davantage à une jolie balade dans les proches montagnes qu'à faire des efforts sur une mauvaise pelouse devant une assistance plus que clairsemée. C'est du moins ce que les Vaudois ont dû se dire en entrant sur le terrain. Durant une grosse mi-temps, le LS s'est en effet contenté de doucement ronronner. Et comme, dans un premier temps, Vaduz affichait une crainte flagrante de son adversaire et de sa percutante force offensive, le duel des extrêmes a longtemps été bien terne.

Si, avant la mi-temps, le public sortait quand même parfois de sa torpeur, le mérite en revenait surtout aux Liechtensteinois. Sur un puissant tir de Cicek, Castella ne pouvait que repousser le ballon devant lui (9e) mais Antoniazzi, pourtant seul face au but, manquait une reprise pourtant pas trop compliquée. Le gardien lausannois interceptait ensuite dix minutes plus tard un centre de Sutter juste avant que Cicek ne le dépose au fond de sa cage.

Et le Lausanne-Sport? Rien, le néant absolu. Maîtres du ballon plus souvent que leurs adversaires, les Vaudois ne parvenaient jamais à s'approcher de Büchel. À témoin cette frappe lontaine, et totalement ratée, de Boranijasevic qui finissait plus près du poteau de corner que des buts liechtensteinois. Mais à la différence de la saison passée, le LS compte désormais deux vrais buteurs dans ses rangs. Alors que Zeqiri connaissait un jour sans, Aldin Turkes a, lui, confirmer ses qualités de finisseur. Bien servi par Schneuwly, il contournait Büchel pour ouvrir le score dans un angle pourtant très fermé (21e).

Réaction après le thé

Un avantage pas tout à fait mérité que le LS allait logiquement restituer juste avant la pause et peu après avoir vu une superbe volée de Prokopic finir sa course sur le poteau (41e). Alors que l'on jouait les arrêts de jeu, un centre d'Antoniazzi trouvait la tête de Dorn, tout seul à six mètres de Castella.

Pour assister à une petite réaction du leader, il a fallu patienter que le thé fasse son effet. Et encore, elle a été bien timide. Si l'on excepte l'énorme raté de Zeqiri, pourtant seul, plein axe, et sur son pied gauche suite à une magnifique ouverture de Dominguez (61e), Vaduz se montrait toujours le plus conquérant. Mais c'était compter sans ce diabolique Aldin Turkes qui profitait d'une jolie passe dans l'axe pour dévier le ballon hors de portée du pauvre Büchel (82e). Deux minutes plus tard, Ndoye aurait dû mettre son équipe à l'abri mais, bousculé dans les 18 mètres adverses, le jeune Lausannois manquait le penalty justement accordé.

Trois points qui permettent donc au LS de conserver ses deux longueurs d'avance sur GC. Un adversaire qui se présentera justement à la Pontaise, mercredi soir. Un duel au sommet où les Lausannois devront proposer bien autre chose que dimanche s'ils veulent s'échapper au classement.

Vaduz - LS 1-2 (1-1)

Rheinpark. 1470 spectateurs. Arbitre: M. Jaccottet. Buts: 21e Turkes 0-1, 45 Dorn 1-1, 82e Turkes 1-2. Vaduz:Büchel; Gasser, Schmid (44e Göppel), Simani; Dorn, Gajic, Prokopic, Antoniazzi; Cicek, Schwizer (79e Lüchinger); Sutter. LS: Castella; Boranijasevic, Loosli, Nganga, Gétaz (92e Flo); Geissmann (56e Dominguez), Kukuruzovic, Puertas; Schneuwly (73e Oliveira), Turkes, Zeqiri (65e Ndoye). Avertissements: 31e Gajic, 36e Boranijasevic, 64e Gétaz, 68e Turkes, 73e Antoniazzi, 75e Ndoye. Expulsion: Antoniazzi (2e avertissement). Notes: Vaduz sans Coulibaly, Drazan, Ospelt, Sülüngöz ni Milinceanu (blessés). LS sans Da Silva, Koura (Team Vaud M21), Sancidino, Nanizayamo ni Cabral (pas convoqués)..

Football

(nxp)