Football

05 octobre 2019 22:56; Act: 07.10.2019 07:41 Print

Le PSG se régale face à Angers

Paris assure, Nantes dauphin, Monaco rechute: tels sont les principaux enseignements de la soirée de samedi en Ligue 1.

storybild

Neymar a encore trouvé le chemin des filets face à Angers. (Photo: AFP)

Une faute?

Le Paris SG, grâce notamment à un but de Neymar, a assuré avec autorité sa place de leader de la Ligue 1 en écrasant son dauphin Angers samedi pour la 9e journée du Championnat, Nantes, vainqueur de Nice, maintient son écart avec le PSG.

Le PSG est assuré de rester en tête lors de la trêve internationale mais compte toujours deux points d'avance sur son plus proche poursuivant, désormais Nantes, qui a battu Nice en fin de match sur un but de Simon (86e), sa troisième victoire consécutive.

«On a gagné en personnalité»

Contre son surprenant dauphin au coup d'envoi, Angers, les Parisiens n'ont pas fait dans la demi-mesure: une victoire pleine d'autorité 4-0, avec le deuxième but de Mauro Icardi sous ses nouvelles couleurs, et une nouvelle réalisation la superstar Neymar en toute fin de match après avoir beaucoup gâché.

Le PSG termine sa période de 7 matches en 21 jours avec 6 victoires et autant de rencontres sans encaisser de buts, pour une seule contre-performance, contre Reims (2-0) lors de la 7e journée de championnat. "Avec les recrues, on a gagné en personnalité, en expérience", a salué l'entraîneur parisien Thomas Tuchel.

L'autre bonne opération est pour Bordeaux, désormais 4e après sa victoire dans le derby de la Garonne à Toulouse (3-1), grâce à Nicolas de Préville. L'attaquant a été d'abord buteur après 56 secondes de jeu, la réalisation la plus rapide de la saison jusqu'à présent, puis passeur en déposant un coup franc sur la tête de Pablo (19e). Hwang marquant un 3e but à la 53e pour les Bordelais.

Le derby sera chaud

Monaco est toujours convalescent. Après deux victoires, les hommes de Léonardo Jardim ont rechuté sévèrement contre Montpellier (3-1), malgré le sixième but de Ben Yeder (69e), qui devient co-meilleur buteur du championnat avec Diallo, Dembélé et Osimhen.

Mais ses équipiers avaient déjà encaissé trois buts auparavant, par Mollet (31e), Mendès (39e) puis Delort (56e), qui est sorti immédiatement après sur blessure. Le milieu Aleksandr Golovin a même été expulsé en fin de match (81e), pour un second avertissement.

Les Stéphanois avec leur nouvel entraîneur Claude Puel disputent dimanche en clôture de la journée le derby contre leur grand rival lyonnais, lui aussi pas au mieux. Lyon a pour l'instant conservé son entraîneur Sylvinho et s'est offert un sursis en battant Leipzig en Ligue des champions mercredi, mais qui ne fait pas oublier que les Gones sont actuellement 13e avec 9 points soit... un de plus que Saint-Etienne.

Plus tôt dimanche, le Losc a l'occasion de remonter sur le podium en cas de victoire contre Nîmes, tandis que Rennes et Reims s'affrontent pour rester au contact des équipes de tête.

Football

(afp)