Liga

13 mai 2012 22:09; Act: 13.05.2012 22:15 Print

Le Real Madrid centenaire

A la faveur d'une dernière victoire contre Majorque, le Real Madrid, déjà sacré champion d'Espagne, a passé la barre symbolique des 100 points en championnat.

storybild

Cristinao Ronaldo a inscrit son 46e but de la saison en Liga. (Photo: Keystone)

Une faute?

Un bilan qui se passe de commentaire: 38 matches, 32 victoires, 4 nuls et 2 défaites, le Real Madrid a largement dominé les débats lors de cette saison 2011/12 de Liga que les Madrilènes ont conclue en s'imposant 4-1 contre Majorque. José Mourinho et ses hommes terminent l'exercice avec 100 points, du jamais vu dans la péninsule !

Si Lionel Messi a affolé les compteurs tout au long de la saison, Cristiano Ronaldo n'a pas été en reste. En ouvrant le score, le Portugais de 27 ans a inscrit son 46e but en championnat, certes quatre de moins que l'Argentin de Barcelone mais tout de même une réalisation historique. CR7 est en effet devenu le premier joueur de l'histoire de la Liga à avoir marqué au moins une fois contre toutes les autres formations du pays au cours du même exercice. Une performance hallucinante.

Barcelone, champion déchu, a donc terminé à neuf points du Real. En plus du titre de Pichichi (meilleur buteur) de Messi, les Catalans ont reçu un autre lot de consolation après leur match nul 2-2 contre le Betis Séville. Le gardien du Victor Valdes a effectivement remporté pour la cinquième fois le trophée Zamora, remis au portier ayant encaissé le moins de buts en une saison de Liga. Il a ainsi égalé le record détenu par un ancien portier du club blaugrana, Antoni Ramallets.

Avec seulement 28 buts encaissés en 35 matches joués, Valdes a été le meilleur gardien d'Espagne. Il était d'ores et déjà assuré de terminer devant son homologue du Real Madrid et coéquipier en sélection Iker Casillas (31 buts en 37 titularisations) avant même l'ultime rencontre des Madrilènes.

Cette ultime journée a été fatale au Villarreal et au Sporting Gijon, battus par l'Atletico Madrid et Malaga (qui jouera les qualifications de la Ligue des champions en tant que 4e) et donc relégués en 2e division. Le Racing Santander, lanterne rouge du classement, était déjà condamné.

(ats)