Football

03 novembre 2018 18:29; Act: 03.11.2018 19:10 Print

Le Real sauvé in extremis par Vinicius

Merci Vinicius! Le Real Madrid, toujours convalescent, a dû attendre l'entrée revigorante du jeune attaquant brésilien pour battre Valladolid 2-0.

storybild

Le jeune Brésilien n'avait que peu joué avec Lopetegui. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Longtemps sans solution, l'équipe désormais entraînée par l'intérimaire Santiago Solari a été sauvée par un centre-tir de Vinicius (18 ans) détourné dans sa propre cage par le défenseur Kiko Olivas (83e). Et Karim Benzema a obtenu un penalty que le capitaine Sergio Ramos a ensuite transformé (88e) pour valider une victoire bienvenue après cinq matches sans gagner en Liga: quatre défaites, un nul.

C'est cruel pour le vaillant promu Valladolid, qui aurait pu l'emporter sur deux frappes lointaines repoussées par la transversale. Mais c'est une bonne nouvelle pour l'Argentin Solari, dont l'intérim doit prendre fin mi-novembre et qui espère convaincre son président Florentino Pérez de le pérenniser sur le banc merengue.

Au classement, le Real reprend quelques couleurs (6e, 17 pts), à quatre longueurs du leader Barcelone (1er, 21 pts), opposé au Rayo Vallecano en soirée. L'Atlético (2e, 20 pts) a pour sa part raté une opportunité de prendre les commandes en se laissant rejoindre à Leganés (1-1) alors qu'Antoine Griezmann avait ouvert le score d'un coup franc somptueux.

Il semble incroyable de penser que le grand Real, triple tenant de la Ligue des champions, soit dépendant d'un gamin de 18 ans à peine débarqué de Flamengo, au Brésil. Mais cela résume bien les doutes actuels de la «Maison blanche» alors que le remplacement lundi de l'entraîneur Julen Lopetegui par Solari n'a pas réglé certains problèmes de fond.

Football

(Sport-Center/afp)