Football

14 septembre 2019 15:23; Act: 14.09.2019 23:27 Print

Le Real séduit et au Barça, Ansu Fati impressionne

L'équipe de Zinédine Zidane a tremblé mais a battu Levante (3-2). Les Catalans ont une nouvelle idole de 16 ans.

storybild

Hazard a pu faire ses débuts. (Photo: Keystone)

Une faute?

Avant d'affronter Paris, le Real Madrid s'est montré séduisant puis un peu suffisant contre Levante (3-2) samedi pour les débuts d'Eden Hazard en Championnat d'Espagne, alors que Barcelone, sans Lionel Messi, a dominé Valence 5-2 grâce à sa nouvelle pépite: Ansu Fati (16 ans).

Voilà le Real (2e, 8 pts) et le Barça (4e, 7 pts) replacés en haut de tableau lors de cette 4e journée de Liga: les deux grands d'Espagne reviennent sur les talons de l'Atlético Madrid (1er, 9 pts), dont le sans-faute s'est arrêté sur la pelouse de la Real Sociedad (2-0). La première place des «Colchoneros» est désormais menacée par Séville (5e, 7 pts), qui affronte Alavés dimanche.

Déjà la tête à l'Europe ? Avant le grand retour de la Ligue des champions mardi et mercredi, les quatre clubs espagnols engagés ont connu des sorts contrastés samedi.

Si le Barça a déroulé à domicile et si le Real de Zinédine Zidane a été impressionnant pendant 45 minutes avant de se relâcher, l'«Atleti» de Diego Simeone a chuté sur la pelouse du nouveau stade Anoeta, inauguré samedi après-midi à Saint-Sébastien. Et Valence, secoué par un changement surprise d'entraîneur mercredi, a sombré sur la pelouse du Camp Nou.

«On va faire mal»

Pour Zidane, le bilan du week-end est positif pour son équipe, en particulier la finition de Karim Benzema, auteur d'un doublé (25e, 31e), et les inspirations géniales de l'ancien banni James Rodriguez... Le troisième but merengue a été inscrit par Casemiro en contre (40e).

Mais ensuite le Real s'est relâché, permettant à Borja Mayoral (49e) et Gonzalo Melero (75e) de faire courir des frissons dans la défense merengue en fin de rencontre. Le gardien Thibaut Courtois a été contraint à un sauvetage décisif dans le temps additionnel (90e+1).

«Nous devons nous concentrer pour jouer comme ça pendant 90 minutes», a résumé l'entraîneur français. «Quand on va être tous bien physiquement, tous bien dans le rythme, on va faire mal.»

Au moins, l'écueil mental est connu avant d'aller défier le PSG mercredi au Parc des Princes en la Ligue des champions. Et Zidane, résolument optimiste, s'est réjoui des premiers pas en match officiel d'Eden Hazard avec le maillot merengue, auteur d'une prestation prometteuse.

«C'est un tueur quand il a le ballon», a commenté Zidane. «Il va nous faire du bien.»

Records de précocité pour Fati

Au Barça, faute de Neymar, le renfort la plus spectaculaire de l'intersaison a 16 ans seulement, est originaire de Guinée Bissau et vient d'inscrire deux buts en deux matches: Ansu Fati est en train de battre des records de précocité à Barcelone.

Sous les yeux de Messi, toujours convalescent (mollet), le jeune attaquant a étincelé en ouvrant la marque dès la 2e minute, puis en servant Frenkie de Jong (7e). Frappes brûlantes, coup du sombrero dans la surface, Fati a mérité l'ovation du Camp Nou à sa sortie à l'heure de jeu.

Pour le reste, malgré les réductions du score du Français Kevin Gameiro (27e) et de l'Uruguayen Maxi Gomez (90e+2) pour Valence, le Barça s'est promené: Gerard Piqué a poussé au fond une tentative d'Antoine Griezmann repoussée par le poteau (52e) et Luis Suarez a clos le score pour son retour de blessure avec une frappe entrée avec l'aide du poteau (61e) puis un tir placé (82e) sur un bon décalage de Griezmann, très en vue.

Les recrues déçoivent à l'Atlético

Du côté de l'Atlético, en revanche, les recrues ont déçu dans un match où les «Colchoneros» ont perdu pied en trois minutes, sur des buts du prodige norvégien Martin Odegaard (58e) et du défenseur Nacho Monreal (61e).

Acheté pour 126 M EUR cet été, le diamant portugais Joao Felix n'a pas fait la différence pour l'«Atleti». Le jeune attaquant (19 ans) devra faire beaucoup mieux mercredi contre la Juventus de son compatriote Cristiano Ronaldo, pour un duel entre une étoile de demain et une star d'aujourd'hui.

Football

(nxp)