Challenge League

24 novembre 2013 18:12; Act: 24.11.2013 21:49 Print

Le SFC a tout pour vivre un printemps ensoleillé

par Robin Carrel, Lancy - Vainqueurs de Bienne (3-1), les «grenat» se sont emparés provisoirement de la 2e place du classement de Challenge League.

Sur ce sujet
Une faute?

Il lui a certes fallu 84 minutes pour passer l’épaule, mais le club genevois a fini par montrer hier qu’il était bien la meilleure équipe romande de Challenge League. Au classement, Servette est même la pre­mière formation suisse de la 2e division en attendant les matches de Wil et de Schaff­house, ce soir.

Mais le pro­blème des Genevois, cette saison, vient du Liechtenstein. Vaduz est en effet au sommet de la Challenge League et le SFC se prépare à une longue course-poursuite au printemps.
Contre Bienne, l’équipe de Jean-Michel Aeby a connu ­mille tourments pour s’offrir trois points très importants. «Ils nous ont bien gênés en début de partie et on s’est mis à douter, a analysé Jocelyn Roux. Nous avons ensuite montré du caractère et joué plus haut.» Entré à la 67e, le buteur a revêtu le costume du héros en inscrivant le 2-1 de la tête, à 6 minutes de la fin. C’est le premier but sous le maillot «grenat» du joueur formé à Etoile Carouge. «Ça fait du bien, a-t-il soupiré. Je suis venu avec de l’ambition et l’envie de montrer quelque chose. Etre ainsi décisif, c’est bon pour la confiance. La ­mienne et celle de l’équipe.»

Grâce à ce succès, l’espoir demeure dans les travées de la Praille. En 2011, lorsque le Lausanne-Sport – où jouait un certain Roux – avait été promu, il comptait encore 14 points de retard sur Lugano à 7 journées de la fin. Ce ne sont pas les 5 unités qui séparent actuellement Servette de la 1re place qui vont effrayer les Genevois.