Football

26 juillet 2018 21:18; Act: 26.07.2018 21:18 Print

Le chemin de croix des clubs suisses

par Tim Guillemin - Quatre des cinq formations nationales engagées sur le front européen vont souffrir. Seul Zurich est serein.

storybild

Kevin Mbabu et le champion de Suisse, Young Boys, devront batailler pour disputer la Champions League. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les réformes décidées par l’UEFA pour la Champions League et l’Europa League sont entrées en vigueur cet été. Elles favorisent les pays les plus puissants au détriment des nations comme la Suisse, qui ne sont plus assurées de participer à la compétition-reine. Ainsi, le champion Young Boys doit désormais passer par un barrage, qui ne s’annonce heureusement pas insurmontable même s’il vaudrait mieux éviter le PSV Eindhoven, l’Etoile Rouge de Belgrade, le Celtic Glasgow ou Salzbourg au tirage. En cas de défaite, YB serait reversé en phase de poules de l’Europa League.

Autre formation engagée en Champions League, le FC Bâle. Les Rhénans devront renverser le PAOK Salonique (défaite 2-1 à l’aller en Grèce) pour avoir le droit de défier le Spartak Moscou puis, en cas de victoire face aux Russes, intégrer les barrages! Un parcours du combattant, surtout que la phase de poules de l’Europa League n’est même pas une «garantie de consolation». En cas d’échec face au PAOK, Bâle devrait aller batailler contre le Viitorul Constanta (Roumanie) ou Vitesse Arnhem (Pays-Bas) pour avoir le droit de jouer les barrages de la petite sœur… Bref, les Rhénans ont un été chargé et ne sont sûrs de rien. Ils peuvent tout gagner, comme tout perdre.

Pour ce qui est de la Ligue Europa, seul le FC Zurich est qualifié d’office pour les poules. Saint-Gall va devoir se débarrasser de Sarpsborg (Norvège) avant d’affronter éventuellement Rijeka (Croatie) puis de disputer les barrages. Une mission colossale. Lucerne aura lieu deux tours à passer, mais le premier le verra affronter le redoutable club grec Olympiacos Le Pirée. Tout sauf facile là aussi.

Football