Foot - Premier League

03 février 2019 16:43; Act: 03.02.2019 20:54 Print

City domine Arsenal et met la pression sur Liverpool

par Florian Paccaud - La troupe de Guardiola a battu les Gunners 3-1 grâce à un triplé d'Agüero et revient à deux points des Reds. ManU dépasse les Londoniens.

storybild

Sergio Aguero, ici face à Laurent Koscielny, a été intenable lors de la victoire de Manchester City contre Arsenal. (Photo: Keystone/AP/Dave Thompson)

Sur ce sujet
Une faute?

Le choc au sommet de la 25e journée de Premier League entre Manchester City et Arsenal a tourné à l'avantage des Skyblues qui se sont imposés 3-1 devant leur public. Dès le début du match, ils ont pris leurs adversaires à la gorge, Agüero ouvrant le score après moins de 60 secondes de jeu. "El Kun" a été à la conclusion d'un centre de Laporte au premier poteau. La troupe de Guardiola, qui devait rectifier le tir après une défaite surprise mardi dernier à Newcastle (2-1) a tenté d'enfoncer le clou mais M. Atkinson a refusé un penalty au buteur argentin.

Arsenal, avec Lichtsteiner tout le match mais sans Xhaka (pas convoqué), a toutefois pu rétablir un score de parité assez rapidement. A la suite d'un corner, Monreal a dévié le cuir pour Koscielny qui a surgi au deuxième poteau pour égaliser (11e) sur la première occasion des Gunners. Mais cela n'a pas troublé le champion en titre qui a monopolisé le ballon (70% de possession de balle après 30 minutes de jeu), sans toutefois réussir à se montrer dangereux. Jusqu'à une superbe action collective des Citizens juste avant le thé:

Changement de jeu pour Sterling. Ce dernier fixe son adversaire et s'appuie sur Gündogan qui lui remet en piquant le ballon dans le dos de la défense londonienne. L'ailier anglais offre ensuite un caviar pour Agüero qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond (44e). On dit souvent que marquer avant la pause est le moment idéal. Cette réussite a en effet totalement assommé les protégés d'Emery.

Au retour des vestiaires, City a exercé une grosse domination, laissant son adversaire du jour au rang de simple spectateur. De Bruyne, par trois fois, a eu l'occasion de donner deux buts d'avance à ses couleurs, mais le Belge est à chaque fois tombé sur un Leno qui a réussi à retarder l'échéance. Le portier londonien a toutefois dû s'avouer vaincu une nouvelle fois face à ce diable d'Agüero.

A la suite d'un superbe débordement, Sterling, auteur de deux passes décisives, a offert une nouvelle offrande à l'Argentin. "El Kun" a alors fait parler son sens du but pour assurer le succès des Skyblues (3-1, 61e). Arsenal n'a ensuite jamais été en mesure d'esquisser un semblant de réaction, la bande de Pep gérant parfaitement la fin de match.

Manchester City, deuxième, revient ainsi à deux longueurs de Liverpool qui joue lundi soir à West Ham. Tottenham complète le podium. Les Gunners reculent pour leur part au sixième rang, à trois longueurs de Chelsea, quatrième. Manchester United, qui s'est imposé 0-1 à Leicester, en profite pour prendre la cinquième place.

ManU gagne dans la douleur

Les Red Devils, tenus en échec par Burnley mercredi dernier (2-2), se sont toutefois fait peur sur la pelouse des "Foxes". La troupe d'Ole Gunnar Solskjaer, invaincue depuis que le Norvégien a pris la place de Mourinho (neuf victoires, un match nul), a rapidement ouvert le score par Rashford, parfaitement lancé en profondeur par Pogba (9e). L'Anglais de 21 ans a ainsi fêté de la meilleure des manières son centième match en Premier League.

Mais ensuite, les Mancuniens ont baissé leur niveau de jeu et ne sont pas parvenus à doubler la mise, s'exposant au retour de Leicester. Après le thé, l'équipe de Claude Puel s'est créée plusieurs occasions d'égaliser. Mais Vardy, Ghezzal, Maguire et Barnes ont à chaque fois été maladroits dans le dernier geste ou ont butté sur un De Gea parfaitement à son affaire. Le portier espagnol a permis aux Red Devils de tenir jusqu'au coup de sifflet final. Le Manchester United de Solskjaer est capable de gagner, même sans briller dans le jeu.


mam/jdeFootball