Football

15 mars 2019 19:57; Act: 15.03.2019 19:57 Print

Le club partenaire du FC Bâle a-t-il triché?

par Claude-Alain Zufferey - Le titre de champion d'Inde de Chennai, club partenaire des Bâlois, est fortement remis en question. Tricherie ou faits de jeu?

storybild
Une faute?

Le FC Bâle se réjouit d'avoir au moins pu fêter un titre de champion cette saison. Son partenaire de Chennai avait remporté la I-league au bout du bout du suspense. Mais voilà que le scénario de la dernière journée de championnat laisse planer un doute sur l'équité des débats.

La Fédération indienne de football a donc ouvert une enquête sur la rencontre entre le Chennai City FC et Minerva Punjab. Elle se pose la question de savoir si ce dernier acte a été disputé dans l'esprit des règles.

Lors de la dernière journée de compétition, East Bengal et Chennai City FC étaient toujours à la lutte pour le titre. Pour qu'East Bengal l'emporte, il fallait qu'il gagne son match contre Gokulam Kerala et que dans le même temps Chennai City ne s'impose pas contre Minerva Punjab. Les Bengalis ont rempli leur mission.

Des changements suspects

Dans l'autre match, Chennai mené 1-0, est pourtant revenu pour finalement s'imposer 3-1. A l'issue de ce dénouement, Lalrindika Ralte, capitaine du Bengale de l'Est, a expliqué comment le Pendjab avait remplacé les principaux joueurs étrangers à un moment crucial de la rencontre.

Cela a alimenté des allégations de match arrangé. Des accusations ont directement été portées contre Ranjit Bajajaj, propriétaire du Minerva Punjab FC. Le commissaire du match a même ajouté que d'autres détails lui avait mis le doute.

Pour l'heure, le cas n'a pas été tranché. Ranjit Bajajaj a fait savoir à la Fédération indienne de football que cette campagne était directement dirigée contre lui et tous les efforts qui avaient été mis en oeuvre par son club pour décrocher ce titre.

Football

(nxp)