Football

23 mai 2019 13:11; Act: 23.05.2019 13:28 Print

Le président du PSG mis en examen pour corruption

Nasser Al-Khelaïfi est mis en examen pour «corruption active». Il lui est reproché un versement au patron de la fédération internationale d'athlétisme.

storybild

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, est soupçonné de corruption. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le patron de la chaîne BeIn Sports et du Paris SG, Nasser Al-Khelaïfi, a été mis en examen pour «corruption active» dans l'enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d'athlétisme de 2017 et 2019.

En mars, il avait déjà été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté dans cette information judiciaire ouverte à Paris, qui vise également les conditions d'attribution des JO de Tokyo 2020 et de Rio 2016.

Convoqué à nouveau le 16 mai par le juge Renaud van Ruymbeke, Nasser Al-Khelaïfi ne s'était pas présenté, invoquant sa présence à la finale de la Coupe de l'émir du Qatar de football, et a été mis en examen par courrier.

Des versements de 3,5 millions en cause

Les magistrats financiers s'interrogent sur deux versements d'un total de 3,5 millions de dollars, réalisés à l'automne 2011 par la société Oryx Qatar Sports Investment, détenue à égalité par Nasser Al-Khelaïfi et son frère Khalid, au profit d'une société de marketing sportif dirigée par Papa Massata Diack, le fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme Lamine Diack.

A cette époque, Doha ambitionnait d'accueillir les Mondiaux d'athlétisme de 2017, organisés par l'IAAF, et les JO de 2020.

Les juges d'instruction cherchent à déterminer si, en contrepartie de ces versements, Lamine Diack, patron de l'athlétisme mondial de 1999 à 2015, a oeuvré d'une part au report des dates d'organisation de ces deux compétitions, en raison des conditions météo du pays. Et d'autre part, à l'obtention de votes de membres de l'IAAF en faveur du Qatar pour les Mondiaux.

L'avocat conteste

Dans une réaction transmise à l'AFP, l'avocat de Nasser Al-Khelaïfi, Me Francis Szpiner, a contesté toute malversation de son client. Il y assure que les fonds versés par Oryx étaient «parfaitement tracés» et que le patron de BeIn Sports «n'a validé aucun paiement de quelque nature que ce soit en lien avec les faits allégués.»

«Nasser Al-Khelaïfi n'est ni un actionnaire, ni un dirigeant, de la société Oryx en 2011. Il n'intervient ni directement, ni indirectement, dans la candidature de la ville de Doha (...) Ces faits ne le concernent pas», a-t-il insisté.

Dans ce dossier, un proche du dirigeant du Paris SG, Yousef Al-Obaidly, directeur général du groupe de médias BeIn, a été mis en examen le 28 mars, également pour «corruption active».

Lamine Diack l'a, pour sa part, été pour «corruption passive» mercredi. Son fils est par ailleurs visé depuis le 18 avril par un mandat d'arrêt émis par les juges d'instruction pour des soupçons de «corruption passive» et de «blanchiment aggravé», selon une source proche du dossier.

Football

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Madoff le 23.05.2019 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Tous corruptibles ?

    Corruption ? Noooooooon! Il ne se passe pas un jour, une heure, une minute sans que l'on découvre des corrompus que l'on ignorait et auxquels on accordait une confiance (injustifiée ?)

  • Gilets jaunes le 23.05.2019 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Même pas étonné

    Mais non, vous êtes sûrs ? Un honnête homme comme lui ahah

  • Géraldine le 23.05.2019 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    scoop

    C est pas un scoop

Les derniers commentaires

  • sonia le 23.05.2019 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    quatar et foot ne vont pas du tout ensemble

    tout ceci , à commencer par le gars en photo, on comprend de suite qu il n a aucun intérêt...pour le foot en tout cas si j étais joueur, je n irais pas là bas. Le droit des travailleurs et des femmes sont complètement bafoués!!!!!!!!!!!!!!!! bon sang...! un peu de bon sens!!!!!!!! ¨

  • Alain le 23.05.2019 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Confusion

    Moi je pense pas que le Mondial 2022 aura lieu au Qatar.

  • A. Rachid le 23.05.2019 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça n'est pas leur faute

    Je ne crois pas un seul instant à leur culpabilité.

  • vitor barbosa le 23.05.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sérieux

    Nooonnn !!! tiens vu que le PSG ne gagne rien au niveau international, maintenant on le protège plus . ! allô quoi !!

  • RogerN le 23.05.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Sans soucis

    Et alors. NAK bénéficie sans doute de l'immunité diplomatique donc judiciairement pas de suite. Et on repart pour un tour comme si de rien n'était

    • Manuel Macaron-Gillet le 23.05.2019 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @RogerN

      La France, terre des droits de l'Homme, adore offrir des immunités et, aussi, l'asile aux dictateurs de pays qu'elle a tant aimé piller durant les siècles passés.